Fermer

Les Etats de la ZMAO évaluent leurs critères de convergences à Conakry

Publié le 01/08/2016 à 17h42 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
CEDEAO

Communauté économiques des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEEAO).

© Copyright : DR

#Maroc : Les instances relavant de la Zone monétaire de l’Afrique de l’ouest (ZMAO) sont réunies depuis ce lundi à Conakry. Au menu des échanges, la revue des étapes à franchir avant la mise en route de la seconde monnaie de la sous-région ouest-africaine.

Parmi les rencontres en cours dans la capitale guinéenne figure la 22e réunion du Collège des superviseurs des banques centrales.
Ce Collège va se pencher durant ses échanges sur l’ensemble des questions d’intégration économique et financière, les échanges commerciaux et l’harmonisation des statistiques de la ZMAO.

Les directeurs des supervisions bancaires des pays réunis dans cette organisation, à savoir le Ghana, la Gambie, la Guinée, le Nigeria, la Sierra Leone et le Liberia, ont entamé leurs discussions ce lundi par l’analyse du système bancaire et financier.

En lançant les travaux, Gnanga Komata Goumou, 2e vice-gouverneur de la Banque centrale de Guinée, a exhorté les directeurs de la supervision bancaire à redoubler d’efforts pour consolider les acquis liés aux pratiques de régulation du système bancaire.

Il a également appelé à l’adoption de meilleurs normes et pratiques internationales portant notamment sur la gestion des risques.
Il faut noter que le Collège des superviseurs a été créé en décembre 2000. Il s’est fixé pour objectif de faciliter les échanges d’informations et d’assurer une bonne supervision des décisions de supervision, entre autres.

Parallèlement, le Comité technique de la ZMAO a aussi entamé ce 1er août, sa 39e réunion ordinaire. Pendant deux jours, celui-ci va réévaluer les paramètres comme les critères de convergence, les perspectives de croissance ainsi que le système de paiement de la Zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest.

Rappelons que la création de la ZMAO s’inscrit en droite ligne des objectifs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest de mettre en circulation une monnaie unique (l’Eco) à l’horizon 2020, suite à une fusion du CFA et la ZMAO.

D’ores et déjà, les informations qui ont filtré à l’entame de ces séries de rencontres soutiennent que les échéances relatives à la création de cette monnaie unique seront difficilement tenables  eu égard aux conséquences du virus Ebola dans la région.
Les autorités guinéennes ont d’ailleurs vite fait de rappeler ce lundi que les critères de convergence recherchés ont été moyens au cours des dernières années à cause de la fièvre Ebola.

Elles ont toutefois rassuré que le nouveau contexte abordé par le pays permettra de respecter les engagements pris pour les prochaines étapes du programme de monnaie unique de la CEDEAO.

Il faut noter que ces deux rencontres seront suivies le 4 août prochain par la 33è réunion du Comité des gouverneurs des banques centrales de la ZMAO. Celle-ci sera suivie de la 36e réunion du Conseil des ministres et gouverneurs des banques centrales de la ZMAO le 5 août.
Le 01/08/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara