Fermer

Royal Air Maroc s’offre une nouvelle stratégie marketing pour l’Afrique

Mise à jour le 23/01/2017 à 17h28 Publié le 23/01/2017 à 17h01 Par Younès Tantaoui

#Economie
Royal Air Maroc
© Copyright : DR

#Maroc : Royal Air Maroc va changer d'approche en matière de communication et de marketing vis-à-vis du marché africain qui représente, pour rappel, près de 30% de son chiffre d'affaires. Elle vise ainsi à adapter sa communication aux spécificités africaines. Explications.

Royal Air Maroc souhaite changer son approche marketing et de communication à destination des marchés africains. A ce titre, la compagnie nationale vient de lancer un appel d’offres afin de sélectionner l'agence qui sera chargée de la gestion des travaux de communication en Afrique (hors Maroc, Algérie, Tunisie, Lybie et Egypte).

Au-delà d’un simple marché public, cet appel d’offres renseigne surtout sur la volonté de la RAM de remédier à certaines lacunes qui sont dernièrement apparues dans la manière de démarcher la clientèle d’Afrique subsaharienne.


LIRE AUSSI :
Rio 2016: Royal Air Maroc fait le show à la "Casa da Africa"


En effet, les campagnes publicitaires de la RAM à destination de l’Afrique étaient conçues au Maroc et principalement adaptées aux marchés européens et américains. Or, notre continent témoigne de spécificités bien différentes.

La sélection d’une agence pour gérer la communication au sein du continent africain devrait également marquer une rupture avec les procédés utilisés jusque-là. Comme le précise la RAM dans les documents accompagnant l’appel d’offres, actuellement, chaque représentant de la compagnie est chargé d’étudier son marché et d'en faire des reportings pour le siège au Maroc.


LIRE AUSSI :
Royal air Maroc: une ligne cargo vers le Cameroun à partir de 2017


Pour la compagnie, cette approche présente des limites structurelles, dans le sens où elle ne permet pas d’anticiper d’une manière concrète les besoins des clients. Ces limites, si elles ne sont pas rapidements corrigées, pourraient avoir de lourdes conséquences pour la compagnie, vu que le marché africain, où la concurence est rude entre les différentes compagnies, représente à lui seul près de 30% du chiffre d'affaires de la RAM et génère 20% de son trafic.

Le 23/01/2017 Par Younès Tantaoui