Fermer

Des opérateurs marocains à Accra en prospection du marché ghanéen

Mise à jour le 09/05/2018 à 10h37 Publié le 09/05/2018 à 10h34 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Des opérateurs marocains à Accra en prospection du marché ghanéen
© Copyright : DR

#Maroc : Une délégation composée d'une dizaine d'hommes d’affaires marocains représentant des entreprises de différents secteurs a entamé, mardi, une mission de prospection BtoB de quatre jours dans la capitale ghanéenne Accra.


Cette mission multi-sectorielle, initiée par la chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) en collaboration avec la chambre du commerce et d'industrie France du Ghana, vise à assister les entreprises marocaines à prospecter le marché ghanéen et à organiser des rencontres professionnelles entre opérateurs économiques des deux pays.

"Cette mission de prospection s'assigne pour but de fixer des rendez-vous professionnels avec des entreprises ghanéennes afin d’étudier avec elles les opportunités d’échanges commerciaux et de partenariat dans différents secteurs notamment pharmaceutique, agroalimentaire et de l'énergie renouvelable", a déclaré à la MAP la responsable des missions de prospection B to B en Afrique et à l'international au sein de la CFCIM, Amal Belkhemmar.



>>>LIRE AUSSI: Maroc-CEDEAO: Après Dakar, Amadeus et la CGEM mettent le cap sur Abidjan

Des visites aux sièges d'entreprises ghanéennes sont prévues afin de donner aux opérateurs marocains une idée précise sur l'identité, la structure et la taille de ces entreprises, a-t-elle fait savoir.

De son côté, la directrice générale de la CCI France du Ghana, Delphine Adenot Owusu, a noté que cette mission a pour objectif de présenter aux opérateurs marocains le marché ghanéen, les secteurs porteurs de valeur ajoutée et les projets en cours et de leur démontrer les potentialités de l'économie ghanéenne.

"Un agenda de mise en relation entre entreprises ghanéennes et marocaines a été préparé afin de faciliter les échanges entre les opérateurs des deux pays", a souligné Mme. Adenot Owusu, relevant que les relations Sud sud commencent à s'approfondir.

Pour sa part, Anass El Fantroussi, représentant d'une entreprise marocaine, a estimé que cette mission, qui s'inscrit dans la politique du Royaume de s'ouvrir davantage sur le continent africain, permet aux investisseurs marocains de découvrir le marché ghanéen et de se positionner sur de nouveaux marchés.

Créée en 1913, la CFCIM compte plus de 4.000 entreprises adhérentes, réparties sur trois secteurs d’activité (commerce, industrie et services). Elle est la plus importante des 111 Chambres de Commerce et d’Industrie Françaises à l’Etranger (CCIFE).

Faisant partie d’un réseau de plus de 30 000 membres, la CFCIM œuvre à promouvoir le développement des relations économiques entre la France et le Maroc, favoriser l’implantation des entreprises françaises au Maroc et développer le potentiel international des entreprises marocaines.
Le 09/05/2018 Par Le360 Afrique - MAP