Fermer

Royal Air Maroc va-t-elle bientôt suspendre sa liaison Casablanca-Nairobi?

Mise à jour le 06/02/2019 à 10h16 Publié le 06/02/2019 à 10h06 Par Moussa Diop

#Economie
Royal Air Maroc
© Copyright : DR

#Maroc : La desserte Casablanca-Nairobi pourrait bientôt être suspendue. Cette information, révélée par la presse kenyane, si elle est confirmée, pourrait ralentir la volonté d’expansion de la RAM dans la région est-africaine.

Lancée en mars 2016 par Royal Air Maroc (RAM), la liaison Casablanca-Nairobi pourrait ne pas connaître une longue vie. En effet, selon le quotidien kenyan business daily Africa, cette liaison pourrait être bientôt suspendue.

Le quotidien annonce même que le dernier vol de Royal Air Maroc à destination de la capitale kenyane est prévu pour le 29 mars. Contactée par nos soins, la compagnie n'a voulu ni confirmer ni infirmer cette information. 

Cette suspension pourrait s’expliquer par la difficulté de la compagnie aérienne marocaine à rentabiliser cette desserte tri-hebdomadaire, en dépit de l’absence de concurrents sur les axes Casablanca-Nairobi et N’Djamena-Nairobi.

Lors de l’ouverture de la liaison Casablanca-Nairobi, la RAM espérait attirer une clientèle touristique intéressée par des safaris au Kenya, ainsi qu'offrir aux Kenyans des possibilités de connexions fluides et pratiques vers des destinations européennes, africaines et américaines via son hub de Casablanca.


LIRE AUSSI: Royal Air Maroc inaugure la liaison directe Casablanca-Nairobi


Seulement, malgré les ouvertures de nouvelles lignes vers le continent américain (Etats-Unis, Canada et Brésil), la liaison Casablanca-Nairobi via N’Djaména ne semble pas avoir atteint les objectifs escomptés.

Il faut reconnaître que la capitale kenyane est bien desservie par de nombreuses compagnies, dont Ethiopian airlines, le leader du transport aérien en Afrique, Turkish airlines, Emirates, etc. De plus, la compagnie Kenyan AIrways a lancé en octobre 2018 la liaison Nairobi-New York, en raison de 7 vols hebdomadaires (réduits à 5 vols hebdomadaires depuis début décembre dernier). 

Toutefois, la liaison Casablanca-Ndjaména, lancée en 2014, sera maintenue. Et selon AIrlineroute, cité par Air-journal.fr, qui revient aussi sur cette suspension de la ligne Casablanca-Nairobi, la liaison Casablanca-Douala-Bangui sera remplacée par celle reliant Casablanca-Ndjamena-Bangui (capitale de la République centrafricaine).


LIRE AUSSI: Union africaine: le Marché unique du transport aérien prend de la vitesse


Si cette décision est confirmée, elle pourrait ralentir l’ambition d’expansion de RAM dans cette région est-africaine, sachant que dans le cadre de sa politique d’expansion sur le continent, la compagnie aérienne marocaine avait annoncé son ambition de lancer des liaisons vers 5 autres villes de d'Afrique de l’Est et d'Afrique australe: Dar Es-Salaam, Harare, Kigali, Maputo et Khartoum.

Mais dans tous les cas, cette décision, si elle est avérée, intervient à un moment crucial, où il est question de libéraliser le ciel africain.

Ce projet est actuellement soutenu par l’Union africaine, et presque toutes les grandes compagnies aériennes du continent y adhèrent

Ethiopian airlines, Kenyan airways, EgyptAir, South african airlines, Royal Air Maroc, et d'autres se préparent d'ores et déjà, en effet, à un nouvel environnement bien plus concurrentiel. 
Le 06/02/2019 Par Moussa Diop