Fermer

Madagascar: le Maroc construira un hôpital et un centre de formation à Antsirabe

Publié le 24/11/2016 à 14h26 Par Kofi Gabriel

#Politique
Mohammed VI et hery

Mohammed VI, roi du Maroc et Hery Rajaonarimampianina, président du Madagascar.

© Copyright : DR

#Maroc : Le pèlerinage du roi Mohammed VI à Antsirabe, où résidait la famille royale lors de son exil à Madagascar, aura des retombées très positives sur cette région. Le Maroc y construira un hôpital et un centre de formation professionnelle.

Les déplacements du roi du Maroc en Afrique sont toujours accompagnés de réalisation de projets sociaux profitant directement aux populations les plus vulnérables et aux jeunes : construction d’hôpitaux, cliniques spécialisées, débarcadères de pêche, centres de formation, etc.  Le pèlerinage du roi à Antsirabe, ville où résidait son grand-père le roi Mohammed V et sa famille lors de son exil forcé, a aussi été marqué par le lancement de projets qui ne manqueront pas d’impacter positivement les populations d’Antsirabe, ville située à 170 km de la capitale malgache Antananarivo.

Dans ce cadre, le roi Mohammed VI et le président malgache ont procédé au lancement de la construction d’un hôpital de référence destiné à la santé de la mère et de l’enfant et d'un complexe de formation professionnelle d’un coût global de 220 millions de dirhams, soit environ 22 millions de dollars, dans la région de Vakinankaratra.

Le centre de formation va fournir au secteur privé malgache de jeunes compétences. Le site sera aussi une source de développement économique grâce à l’acquisition par les jeunes de compétences nécessaires à la création de petites entreprises et d’emplois. 


LIRE AUSSI :
Vidéo. Maroc-Madagascar: plusieurs conventions et accords signés


Ce centre sera réalisé sur une superficie de 25.000 m2, mise à disposition par la commune urbaine d’Antsirabe, dont 8.000 m2 bâtis. Ce centre nécessitera un financement de 60 millions de dirhams, dont 10 millions seront supportés par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) sous forme d’assistance technique. Le centre sera opérationnel en octobre 2018 et offrira des formations dans deux secteurs : «Bâtiment et travaux» et «Hôtellerie et restauration», selon Larbi Ben Cheikh, directeur général de l’OFPTT.

Pour ce qui est de l’hôpital «mère-enfant» d’Antsirabe, il aura une capacité de 70 lits et sera équipé de toutes les technologies de l’information médicale, dont un centre de télé-médecine qui permettra aux professionnels malgaches de communiquer avec leurs collègues marocains ou tout autre spécialiste dans le monde.


LIRE AUSSI :
Madagascar-Maroc: Marchica Med va réhabiliter et valoriser le Canal des Pangalanes


Le coût de cette infrastructure est estimé à 160 millions de dirhams (16 millions de dollars) et contribuera à réduire la mortalité maternelle et infantile grâce à la mise en place d’un service de pointe en réanimation maternelle et néonatale et de suivi des grossesses à risque.

Le centre hospitalier pourra assurer annuellement 8.000 consultations de gynécologie obstétrique, 500 actes de chirurgie gynécologiques, 1.800 actes de chirurgie d’urgence, 9 .600 consultations pédiatriques, 900 actes de chirurgie pédiatrique, 1200 naissances, etc.
Le 24/11/2016 Par Kofi Gabriel