Fermer

Union africaine. Migration: les mesures concrètes proposées par le roi du Maroc

Mise à jour le 29/01/2018 à 15h50 Publié le 29/01/2018 à 15h50 Par Tariq Qattab

#Politique
mohammed VI

Mohammed VI, roi du Maroc.

© Copyright : DR

#Maroc : Dans un message adressé au 30e Sommet de l'Union africaine qui se tient à Addis-Abeba, le roi Mohammed VI a émis des propositions concrètes quant à la question de la migration dont le souverain a le mandat. Il a proposé de surcroît que le Maroc abrite l'Observatoire africain de la migration.

Les mesures sont concrètes, les propositions concertées et les solutions pratiquables. C'est ainsi qu'on peut qualifier la série de propositions émises par le roi Mohammed VI dans son message, adressé ce lundi 29 janvier au 30e Sommet de l'Union africaine qui se tient à Addis-Abeba. Et c'est ainsi que le roi Mohammed VI a proposé un Agenda Africain sur la Migration, fondé sur des constats jurant avec le discours alarmiste sur le phénomène. "Il faut connaître le phénomène migratoire dans ses différentes dimensions pour mieux l’appréhender. Dans ce cadre, il est temps de déconstruire, «un à un», les mythes associés à la migration".

Une solution et non un problème

Le roi énumère à ce titre une série d'observations. La première est qu'il n’y a pas de déferlante migratoire puisque les migrants ne représentent que 3.4% de la population mondiale. La deuxième est que la migration africaine est d’abord intra-africaine, puisque 4 migrants africains sur 5 restent sur le continent.


LIRE AUSSI: Maroc-régularisation des migrants: la validité de la carte de séjour passe à trois ans


La troisième observation du roi est que la migration n’appauvrit pas les pays d’accueil puisque 85% des revenus des migrants restent dans ces pays. La quatrième n'est autre que la migration est un phénomène naturel qui constitue "la solution et non pas le problème", comme on peut le lire dans le message royal.

Un observatoire de la migration

Ainsi, "cet Agenda doit tendre à faire de la migration un levier de co-développement, un pilier de la Coopération Sud-Sud, et un vecteur de solidarité", lit-on encore dans le message du roi Mohammed VI. Et c'est ainsi que des recommandations sont émises par le souverain. Il s'agit d'abord de la création d’un Observatoire Africain de la Migration, "dont le travail sera basé sur le triptyque “comprendre, anticiper et agir”". Il aura pour mission de développer l’observation et l’échange d’informations entre les pays africains, "afin de favoriser une gestion maîtrisée des flux migratoires". Le Maroc propose d’abriter cet Observatoire, a suggéré le souverain.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie. Immigration: Ouyahia accuse les africains d'être la source «de crimes, de drogue…»


Le roi propose également la création d'un poste d’Envoyé spécial de l’UA chargé de la Migration pour coordonner les politiques de l’Union dans ce domaine, comme il recommande que l’Agenda Africain pour la Migration instruise le processus d’élaboration du Pacte Mondial "pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières".

"Le Maroc qui abritera la Conférence Intergouvernementale d’adoption du Pacte Mondial ainsi que le Forum Global pour la Migration et le Développement en décembre 2018 s’engage à faire de ces rencontres multilatérales une tribune pour l’Afrique", écrit le souverain.
Le 29/01/2018 Par Tariq Qattab