Fermer

Vidéo. 8e All Africa Students Union: voici les réactions de ministres formés au Maroc

Mise à jour le 20/12/2019 à 23h05 Publié le 20/12/2019 à 16h05 Par Moussa Diop et Said Bouchrit

#Politique
8è All Africa Students Union: voici les réactions de ministres formés au Maroc
© Copyright : DR

#Maroc : Le 8e Sommet des étudiants et de la jeunesse d’Afrique s’est ouvert ce vendredi 20 décembre à Rabat en présence de six ministres des Affaires étrangères du continent. Voici les réactions et les conseils aux étudiants des ministres comoriens et gambiens des Affaires étrangères, formés au Maroc.

Le 8e sommet de All Africa Students Union (AASU) -Sommet des Etudiants et de la jeunesse d’Afrique- s’est ouvert ce vendredi 20 décembre à Rabat en présence d’un millier d’étudiants et de six ministres des Affaires étrangères africains: Maroc, Mauritanie, Gambie, Ghana, Guinée et Comores.

Occasion de revenir sur la formation qu’offre le Maroc aux étudiants africains de différents pays par le biais du canal de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) relevant du ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale.


LIRE AUSSI: Le Maroc abrite le huitième Sommet des étudiants et de la jeunesse d'Afrique


Depuis sa création en 1986, l’AMCI a formé 23.000 lauréats africains. Parmi ceux-ci figurent des présidents, des Premiers ministres, des ministres, de hauts cadres des administrations publiques et privées du continent, des universitaires, des médecins, etc.

Parmi les ministres présents lors de ce 8e sommet de l’AASU figurent deux ministres formés dans les universités marocaines. Souef Mohamed El-Amine, ministre des Affaires étrangères des Comores, et Mamadou Tangara, ministre des Affaires étrangères de la Gambie, ont en commun le fait d’avoir été formés au Maroc.


Après avoir témoigné de leurs expériences estudiantines au Maroc, ils livrent leurs conseils aux 12.000 jeunes étudiants africains qui poursuivent actuellement leurs études dans les universités, écoles et institutions supérieures au Maroc.
Le 20/12/2019 Par Moussa Diop et Said Bouchrit