Fermer

4e édition d'Africa Security Forum: les enjeux sécuritaires du changement climatique au menu

Mise à jour le 01/11/2019 à 17h23 Publié le 31/10/2019 à 15h42 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
changement climatique
© Copyright : DR

#Maroc : La 4e édition d'Africa Security Forum se déroulera du 1er au 3 décembre à Rabat. Les organisateurs ont annoncé que l'édition se penchera sur les moyens d'affronter les enjeux sécuritaires du changement climatique en Afrique.

Lors d'une conférence de presse dédiée à la présentation de cette 4è édition, le président exécutif du Centre de recherches et d'études géostratégiques Atlantis, Driss Benomar, a souligné que Africa Security Forum abordera une thématique en phase avec les préoccupations mondiales à savoir "L’impact du changement climatique sur la sécurité en Afrique".

Pour affronter les enjeux sécuritaires du changement climatique, il est nécessaire, a-t-il dit, d'élaborer une "Roadmap 2050" avec des mécanismes proactifs à même de réduire les impacts multidimensionnels du changement climatique. Cette roadmap nécessite des solutions pensées pour l’Afrique, par des Africains, a-t-il poursuivi, appelant à la conjugaison davantage d’efforts communs et la mobilisation des énergies pour faire face aux défis sécuritaires au niveau du continent.


LIRE AUSSI: Sahel: 400 milliards de dollars pour contrer le changement climatique


Rappelant que le changement climatique impacte de par le monde la faune, la flore et les sociétés humaines, Benomar a fait observer qu'il s'agit d’une réalité encore "plus prononcée" en Afrique où ces facteurs, conjugués à la raréfaction des ressources et à la pression démographique, offrent un terreau fertile au renforcement des flux migratoires.

En effet, plusieurs projections et études laissent augurer, à l’horizon 2050-2030, des contraintes majeures résultant du changement climatiques qui toucheront avec un effet démultiplié les pays africains qui n’auront pas mis en place des mécanismes proactifs de prévention.

Les répercussions de la malnutrition sur le développement des enfants africains, et donc sur l’avenir du continent, a été évalué entre 2% e 16% du PIB par la Commission économique pour l’Afrique. Un chiffre d’autant plus éloquent quand on sait que la population africaine culminera à 2 milliards d’habitants en 2050.


LIRE AUSSI: Sahel: le changement climatique fait craindre des pluies diluviennes


Selon les organisateurs, la prochaine édition d'Africa Security Forum discutera de la thématique générale du changement climatique sous plusieurs angles notamment, la sécurité alimentaire et la gestion de l’eau, l’accroissement démographique et le développement agricole, ainsi que les solutions proposées en matière de sécurité nationale et des mécanismes d’alerte et de coopération continentale.

Co-organisé par le centre Atlantis et le Forum international des technologies de sécurité (FITS), le Forum offrira un espace de réflexion et de convergence des initiatives, afin d’apporter des réponses concrètes et adaptées aux enjeux sécuritaires du changement climatique.

Le Forum réunit cette année les représentants de 35 pays africains en plus de quelque 400 personnalités et experts issus des quatre coins du monde.
Le 31/10/2019 Par Le360 Afrique - MAP