Fermer

Vidéo. Maroc: une formation en agriculture pour l'intégration des migrants subsahariens

Mise à jour le 21/02/2021 à 07h29 Publié le 20/02/2021 à 19h40 Par Mohammed Chellay

#Société
Vidéo. Maroc: une formation en agriculture pour l'intégration des migrants subsahariens
© Copyright : Le360

#Maroc : Des acteurs de la société civile ont lancé un programme visant à dispenser une formation en agriculture aux citoyens de pays de l’Afrique subsaharienne établis dans le Royaume. Et ce, en vue de leur intégration dans la société marocaine. Reportage sur cette opération, première du genre au Maroc.

Le Maroc poursuit ses efforts pour l’intégration des Subsahariens dont la grande majorité a été régularisée. Comme d’autres villes du Royaume, Sefrou, située à quelque 28 km de Fès et relevant de la région Fès-Meknès, donne l’exemple des efforts fournis pour l’intégration de ces hôtes du Maroc.

En ce sens, l'Association Jiber pour le développement rural et l'environnement (AJDRE) a lancé récemment un programme ambitieux pour la formation en agriculture des Subsahariens intéressés.

Une formation théorique et sur le terrain, prodiguée par des spécialistes, que Ibrahim Adam, un bénéficiaire, dit fortement apprécier. "Par la bénédiction de Dieu, nous avons appris beaucoup de choses grâce à l’association Jiber, ce qui nous aidera à intégrer le monde du travail dans ce domaine" explique-t-il.

LIRE AUSSI: Maroc-régularisation des migrants: la validité de la carte de séjour passe à trois ans

Antoine Louckerdy, un autre immigré, se réjouit de la formation qu’il a reçue et des techniques qu’il a apprises dans le domaine de l’agriculture. Face caméra pour Le360, il déclare n’avoir pas les mots pour remercier les initiateurs de ce programme "qui nous a été d’une aide remarquable".


Ce programme a débuté en 2015 et bénéficie de l’appui du ministère de l’Agriculture et du ministère délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration. Il fait partie de la stratégie nationale d’immigration et d'asile, nous explique Mustapha Toudi, président de l'Association Jiber pour le développement rural et l'environnement, qui affirme que plus de 180 personnes originaires de différents pays africains ont bénéficié de cette formation.

LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: la formation professionnelle pour sauver les jeunes du chômage et de l'émigration

"C’est le premier programme national du genre dans la région Fès-Meknès", affirme notre interlocuteur. "Nous ambitionnons de préparer une main d’œuvre compétente dans le domaine agricole pour surtout combler le manque que connait ce secteur, mais aussi pour permettre à ces citoyens africains de s’intégrer dans la société marocaine qu’ils considèrent comme leur deuxième pays". 
Le 20/02/2021 Par Mohammed Chellay