Fermer
#Sports

Vidéo. Cameroun-Maroc-CAN 2019: les Lions Indomptables domptent les Lions de l'Atlas

Publié le 10/06/2017 à 18h44 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Maroc : Les Lions de l’Atlas, privés de nombreux cadres, ont été battus (1-0) par des Lions Indomptables solides, grâce à un but de Vincent Aboubakar. Un match marqué par la blessure d’Oyongo Bitolo, qui est forfait pour la Coupe des confédérations.

Le Cameroun a battu le Maroc (1-0) ce samedi 10 juin 2017 à Yaoundé, lors de la 1e journée des éliminatoires de la CAN 2019 dans le groupe B. Le but des Lions indomptables, inscrit à la 28e minute, porte la signature de Vincent Aboubakar. Les Camerounais ont usé de leurs recettes habituelles pour contenir leurs adversaires : solidité et rugueuse défensive, impact physique, contrôle du jeu, etc.

Déjà qualifié pour la CAN 2019 dont il est le pays organisateur, le Cameroun a abordé la rencontre avec sérieux, à quelques jours du début de la Coupe des confédérations Russie 2017.

Champions d’Afrique en titre, les Lions Indomptables représentent en effet le continent africain lors de cette compétition qui regroupe les champions des différentes confédérations de football.


LIRE AUSSI : CAN 2019: le programme complet de la 1e journée


«Nous avons contrôlé le match pendant une heure. Nous étions les plus dangereux. En deuxième mi-temps, on pouvait marquer un deuxième but. On a souffert mais le Maroc a eu quelques occasions, nous aussi. On a mérité de gagner ce match. Le Maroc est cependant une équipe qui a connu beaucoup de progression. C’est une bonne équipe. Dans l’avenir ce sera un adversaire dur à battre», analyse le sélectionneur du Cameroun, Hugo Broos en fin de match.

Seule ombre au tableau, la blessure grave du défenseur Oyongo Bitolo, qui sera indisponible pour la coupe des confédérations.

Du côté du Maroc, les Lions de l’Atlas étaient privés de nombreux cadres et cela s’est vu sur le terrain. «Lors de la coupe d’Afrique, on avait Marouane, Benatia et Da Costa. Aujourd’hui, ils n’étaient pas là. En deuxième mi-temps, on a essayé beaucoup de bonnes choses avec trois occasions franches. On a bien bousculé cette équipe du Cameroun mais au final on part avec une défaite», déclare Hervé Renard, l’entraîneur du Maroc.
Le 10/06/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi