Fermer

Mauritanie. Nouakchott: mutinerie à la prison pour femmes

Mise à jour le 21/07/2019 à 16h38 Publié le 21/07/2019 à 16h33 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie : grève à la prison des femmes de Nouakchott (ONG)
© Copyright : DR

#Mauritanie : Un vent de révolte se répand dans la prison des femmes de Nouakchott. Les femmes incarcérées dans cet établissement, peu connu des projecteurs de l’actualité, ont exprimé leurs plaintes, ce dimanche, relayées par «La Maison de la Liberté», une ONG engagée dans la défense des droits humains.

La "Maison de la Liberté", organisation de la société civile, ONG engagée dans la défense des droits humains, ainsi que dans la lutte contre l’esclavage et les séquelles qu'il peut laisser, exprime ce dimanche sa vive inquiétude au sujet d’une mutinerie des pensionnaires de la  prison pour femmes de Nouakchott, «qui entre dans son troisième jour».

L'objectif de ce mouvement mené par les femmes incarcérées dans cet établissement est de «dénoncer des insultes, agressions et divers  agissements», imputés aux gardes chargés de la surveillance, explique l’ONG.


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie. "Tir ami" sur le président: 6 mois de prison à l'encontre de Mohamed ould Ghadda

La Maison de la Liberté signale mener actuellement une enquête sur «les faits et abus» rapportés par les prisonnières, et «demande aux autorités compétentes d’intervenir rapidement afin d’améliorer les conditions de détention des femmes».

Dans ce communiqué, l'ONG sollicite également «l’application stricte des mécanismes nationaux contre la torture et autres traitements inhumains», ainsi que «la mise en œuvre de mesures appropriées pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes de la part de toute personne, organisation ou institution».
Le 21/07/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya