Fermer

Mauritanie-Sénégal: les partenaires du gisement de gaz transfrontalier saluent la signature de l'accord

Mise à jour le 14/02/2018 à 20h00 Publié le 14/02/2018 à 08h35 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
signature accord Tortue/Ahmeyin

La signature de l'accord de coopération intergouvernemental le 9 février dernier.

#Mauritanie : British Petroleum (BP) et Kosmos, partenaires dans le développement du gisement de gaz de Tortue/Ahmeyin entre la Mauritanie et le Sénégal, saluent la signature d'un accord de coopération intergouvernemental.

Les compagnies British Petroleum (BP) et Kosmos Energy saluent la signature de l’Accord de coopération intergouvernemental entre le Sénégal et la Mauritanie, relatif à l’exploitation commune du champ gazier offshore transfrontalier Tortue/Ahmeyin, intervenue vendredi dernier en marge de la visite du président sénégalais Macky Sall à Nouakchott.

La déclaration de BP parle «d’une étape importante qui va permettre de poursuivre le développement du projet gazier et pousser vers la décision d’investissement finale».


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: l'énorme potentiel du champ gazier Tortue-8 confirmé par des tests de forage


L’accord paraphé à Nouakchott prévoit «le développement du gisement gazier par le biais de l’équité transfrontalière avec une répartition initiale de 50% des ressources et des revenus pour un futur équitable en redéfinissant les bases du mécanisme et du calendrier technique», signale le communiqué de la multinationale britannique, confirmant ainsi la décision de partage du champ gazier. 

Par ailleurs, la signature de l’accord «est un jalon important pour ce projet gazier innovant qui reflète le partenariat fort et la coopératif entre la Mauritanie et le Sénégal. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec les deux pays et nos partenaires: Kosmos Energy, Petrosen et la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM)», souligne-t-on aupès de BP.


LIRE AUSSI: Mauritanie: les premiers mètres cubes de gaz en 2021


Pour sa part, Kosmos Energy, à l'origine de la découverte du gaz au niveau d'une poche frontalière entre les deux pays, félicite les gouvernements du Sénégal et de la Mauritanie «d’avoir travaillé ensemble pour parvenir à un accord qui permet de développer leurs ressources gazières partagées rapidement et efficacement au bénéfice des 2 pays. Le concept novateur d’unité flottante de Gaz naturel liquéfié (GNL) à proximité des côtes, positionne le développement en tant que projet GNL entièrement nouveau parmi les moins coûteux du monde».

A l’image de BP, la junior américaine Kosmos Energy, dont le siège se trouve à Houston, exprime sa détermination à poursuivre le travail auprès des autres partenaires pour la prise d’une décision finale d’investissement vers la fin 2018.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie-Sénégal: Moussa Fall décortique les enjeux de l'exploitation commune du gaz


Le champ gazier offshore transfrontalier «ortue/Ahmeyim est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Au rang africain, il est le deuxième gisement en termes de réserves découvert au cours des 10 dernières années, derrière le site Zohr découvert en Egypte.   

Signalons que la compagnie BP est très avancée dans la perspective d’exploitation du gisement. Ainsi, elle a réalisé un important projet d’ingénierie pour la création d’une véritable chaîne de valeur gazière intégrée pour un site de développement de Gaz naturel liquéfié proche des côtes à partir duquel la matière sera exportée vers les marchés mondiaux et fournie au Sénégal et à la Mauritanie.

          
  

Le 14/02/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya