Fermer
#Economie

Mauritanie-Sénégal. Gaz. Dorival Bettencourt: "Il faut investir dans la diversification de l'économie"

Mise à jour le 25/02/2018 à 17h24 Publié le 25/02/2018 à 16h57 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Mauritanie : Les découvertes d’importantes ressources gazières à cheval sur la Mauritanie et le Sénégal suscitent l’espoir d'un avenir meilleur de part et d'autre de la frontière. Toutefois, pour Dorival Bettencourt, conseiller senior en pétrole et gaz chez Sustainable business, des préalables sont nécessaires.

D’importantes ressources gazières ont été découvertes à la frontière mauritano-sénégalaise. Elles font naître l’espoir d’une amélioration sensible de la situation économique des deux pays.

C'est l'avis de Dorival Bettaencourt, conseiller senior en pétrole et en gaz chez Sustainable business group.

Avec des réserves estimées à 450 milliards de mètres cubes au niveau de la frontière maritime entre les deux pays, ces découvertes faites par des juniors du secteur ont permis d’attirer les majors, dont Total Exxon et BP.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie-Sénégal: Moussa Fall décortique les enjeux de l'exploitation commune du gaz


Les retombées attendues de l’exploitation de ces ressources sont importantes. Toutefois, afin d’éviter de tomber dans une dépendance à la rente gazière et pétrolière, l’expert avance que les pays doivent, à partir des ressources tirées de l’exploitation du gaz et du pétrole, diversifier leurs économies, mettre en place des infrastructures de base et surtout créer des fonds souverains.
Le 25/02/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé