Fermer

Mauritanie-Sénégal. Pétrole et gaz: un émissaire de Macky Sall chez Mohamed ould Abdel Aziz

Mise à jour le 13/06/2018 à 12h16 Publié le 13/06/2018 à 12h12 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Gaz kosmos Grand Tortue ahmeyin

#Mauritanie : Le président mauritanien, Mohamed ould Abdel Aziz, a reçu en audience lundi, le ministre sénégalais du Pétrole et de l'énergie, Mansour Elimane Kane, émissaire du président Macky Sall. Au menu, la coopération dans les domaines du gaz, de la transhumance et de la pêche.

Le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed ould Abdel Aziz, a reçu en audience au Palais de la République ce lundi, un émissaire de son homologue sénégalais, Macky Sall, selon une nouvelle rapportée par l’Agence mauritanienne d’information (AMI).

Le message du président Sall a été transmis par le ministre sénégalais du Pétrole et de l’énergie, Mansour Elimane Kane.

Après sa rencontre avec le chef de l’Etat mauritanien, Kane a déclaré à l’agence gouvernementale qu’il dégage «une convergence de point de vue entre Nouakchott et Dakar sur tous les sujets: le gaz et le pétrole, la transhumance des éleveurs mauritaniens au niveau du Sénégal et la pêche».


LIRE AUSSI: Sénégal: validation de l'accord de partage du gaz avec la Mauritanie sur fond de polémique


Pour rappel, la Mauritanie et le Sénégal ont signé un accord sur le partage, à parts égales entre les deux pays, du gisement de gaz transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyim (GTA) le 09 février dernier, à l’issue d’une visite du président Macky Sall à Nouakchott. Le potentiel de ce gisement gazier est estimé à 450 milliards de mètres cubes.

Cette visite intervient quelques jours après la validation de l'accord de partage du gaz entre les deux pays par le parlement sénégalais. 


LIRE AUSSI: Accord de pêche: le ministre sénégalais accuse son homologue mauritanien


Au-delà du gaz, l'autre volet de la coopération entre Dakar et Nouakchott porte sur les questions liées à la pêche. Sur ce point, les négociations pour le renouvellement du protocole devant permettre aux pêcheurs artisanaux de Saint-Louis l’accès aux eaux  mauritaniennes peinent à aboutir, suite au report d’une série d’échéances annoncées pour la signature. C'est certainement sur ce point que l'attention se focalise le plus vue la pression qu'exerce les pêcheurs sénégalais sur le régime de Macky Sall. 
                      

Le 13/06/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi