Fermer

La Mauritanie dément toute fermeture de la frontière avec le Sénégal

Mise à jour le 12/07/2018 à 21h14 Publié le 12/07/2018 à 13h54 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Frontière Mauritanie-Sénégal
© Copyright : DR

#Mauritanie : La frontière entre la Mauritanie et le Sénégal n’est pas fermée et reste ouverte à la circulation des personnes et des biens, selon des sources sécuritaires à Nouakchott.

Contrairement à une nouvelle diffusée mercredi par un quotidien de Dakar, et largement relayée par la presse sénégalaise, la Mauritanie n'a pas fermé sa frontière avec le Sénégal. Au plan administratif et formel, aucun changement légal n’a été apporté aux règles régissant la traversée du fleuve Sénégal, frontière naturelle entre les deux pays sur plus de 700 kilomètres, 

Ainsi, les points de passage officiels, au nombre de trente-cinq, sur tout le territoire mauritanien, restent-ils ouverts, notamment ceux sur le fleuve Sénégal: Boghé, Rosso, Dioudé Diery, Cas-Cas, Wouro Aly, Mbagne, etc.

Ce sont les seuls points de passage qui sont autorisés pour la traversée du fleuve qui sépare les deux pays. Ces points ont été mis en place pour éviter la porosité de la frontière dans un contexte régional marqué par une insécurité grandissante. 


LIRE AUSSI: Maroc-Mauritanie: pourquoi l’intox algérienne ne fermera pas la frontière


Toutefois, à la faveur d’une série de patrouilles effectuées sur le fleuve par les forces armées et de sécurité, il avait été constaté l’existence «de plusieurs points de passage non autorisés, et donc irréguliers, au niveau de plusieurs villages et localités, dans toutes les régions de la vallée. Ce sont ces points passage sauvages qui ont été fermés ces derniers jours, entraînant par la même occasion la saisie, à titre conservatoire, du matériel (pirogues) qui servait à un trafic illégal. Les points de passage officiels restent ouverts et les populations vaquent librement à leurs occupations», précise la source sécuritaire.

Illustration avec la poursuite du trafic à Rosso et au niveau de nombreuses autres localités.

Le 12/07/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya