Fermer

Vidéo. Mauritanie: l'opposant Ould Maouloud donne son avis sur l'exploitation du gaz

Mise à jour le 19/02/2020 à 10h16 Publié le 18/02/2020 à 08h46 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Vidéo. Mauritanie: l'opposant Ould Maouloud donne son avis sur l'exploitation du gaz
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le président sénégalais Macky Sall a entamé ce lundi 17 février une visite de 2 jours en Mauritanie. Au menu, l'exploitation commune du gaz et l'épineux dossier de la pêche. L'opposant Mohamed Ould Maouloud, président de l'UFP, donne son avis aux chefs d'Etat sur l'exploitation de cette ressource.

Le président sénégalais, Macky Sall, arrive à Nouakchott ce lundi, en fin d’après-midi, pour une visite de travail. Un voyage dont l’agenda comporte un important volet sur l’exploitation commune du gaz.

Le leader de l’Union des forces de progrès (UFP), opposition, Mohamed ould Maouloud, député à l’Assemblée nationale, a saisi l’opportunité de la visite pour exhorter les deux chefs d’état à la vigilance au sujet de la protection des ressources marines en perspective de la production gazière.

L’homme politique mauritanien s’exprimait au cours d’une conférence organisée lundi en début d’après-midi.


LIRE AUSSI: Sénégal: BP annonce les premières retombées de l’exploitation du gaz naturel pour 2022


Mohamed ould Maouloud a «souhaité la bienvenue au président sénégalais, encouragé Mohamed ould Cheikh El Ghazouani et Macky Sall, à poursuivre la coopération et le renforcement des liens séculaires entre la Mauritanie et le Sénégal, deux peuples liés par le sang, la géographie, l’histoire, la culture et l’économie».

L’opposant mauritanien estime que les quelques divergences pouvant apparaître de temps à autre doivent être réglées dans un cadre familial.


Le député et opposant mauritanien a invité les chefs d’Etat à s’assurer auprès de la compagnie British Petrolum (BP), qui va exploiter le site gazier transfrontalier offshore Grand Tortue/Ahmeyim(GTA), que «toutes les mesures soient prises pour préserver l’environnement et les ressources halieutiques, renouvelables, qui nourrissent les populations depuis des millénaires, alors que le gaz est une riche épuisables et passagère».


LIRE AUSSI: Sénégal. Émeutes de Saint-Louis: la Mauritanie annule les amendes contre les pêcheurs de Guet-Ndar


Parlant de ce qu’il faut absolument éviter, le député a cité la catastrophe écologique du Golfe du Mexique, il y a quelques années.

Les côtes ouest-africaines, et particulièrement celles de la Mauritanie, sont réputées riches en ressources halieutiques.

Nouakchott et Dakar ont signé il y a près de 2 ans, un accord de partage du gaz du site transfrontalier offshore Grand Tortue/Ahmeyim, dont les réserves sont estimées à 450 milliards de mètres cubes, pour un début de production attendu en 2022.
Le 18/02/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya