Fermer

Mauritanie. Coronavirus: fin du calvaire pour plusieurs dizaines d’émigrés sénégalais rentrant d’Europe

Mise à jour le 21/03/2020 à 10h50 Publié le 21/03/2020 à 10h17 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Sénégal-Mauritanie
© Copyright : DR

#Mauritanie : Fin du calvaire pour une soixantaine d'émigrés sénégalais rentrant d’Europe et transitant par le territoire mauritanien. Ils étaient bloqués depuis le 15 mars à la frontière Maroc-Mauritanie, pris dans la tourmente de la gestion transfrontalière de la pandémie de Covid-19.

Bloqués par la mesure de fermeture à la circulation des personnes au passage frontalier d’El Guerguerat entre le Maroc et la Mauritanie, et plus exactement au poste mauritanien du PK 55, situé au nord de la ville de Nouadhibou, ces émigrés se sont retrouvés dans une situation d’immense détresse.

Ils avaient alors lancé un appel pressant aux autorités de Dakar à travers la représentation diplomatique de Nouakchott.

Les négociations avec le gouvernement mauritanien ont permis de trouver un accord sur la base duquel un premier groupe a été acheminé vers Rosso, sous escorte de la gendarmerie, jeudi dernier. Un deuxième était en cours de rapatriement vers le Sénégal vendredi.


LIRE AUSSI: Mauritanie. Coronavirus: la situation est «sous contrôle», selon le président


Arrivés à Saint-Louis, ces émigrés seront confinés «dans les locaux aménagés du centre de santé de la ville et passeront un test de dépistage du coronavirus (Covid-19)», selon une source bien informée sur place.

Leur état de santé était source d’une grande peur au Sénégal, où 38 cas positifs au Covid-19 ont été détectés.

Une peur nourrie par la crainte d’un retour non contrôlé d’émigrés et de leurs contacts avec leurs familles, dans une société fortement marquée par la proximité, source potentielle d’explosion de la chaîne des contaminations.
Le 21/03/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya