Fermer

Les échanges extérieures en forte baisse au dernier trimestre 2015

Publié le 09/03/2016 à 21h15 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Port de Nouakchott
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les échanges commerciaux entre le Mauritanie et le reste du monde ont baissé de 45,6% au 4e trimestre 2015. Le Maroc représente 54,4% des échanges de la Mauritanie avec les pays du continent.

Les échanges commerciaux de la Mauritanie avec le reste du monde se sont établis à 297,34 milliards d’ouguiyas, soit prés de 900 millions de dollars, affichant une baisse de 45,6% par rapport au 3e trimestre, soit un niveau inférieur de 50,9% par rapport à leur valeur dela même période en 2014, selon une note de conjoncture de l’Office national des statistiques (ONS).

Cette chute des échanges avec le reste du monde, en valeur, s’explique essentiellement par l’effet prix consécutif à la chute des cours des matières premières (fer, or, pétrole, etc.) exportés par la Mauritanie. Une situation qui se traduit par une forte baisse des recettes d’exportations du pays.

En ce qui concerne la géographie des exportations, l’Europe reste le premier partenaire commercial de la Mauritanie, en pesant 46,4% des échanges extérieurs du pays. Sur le vieux continent, l’Espagne (23,4%), la Suisse (18,7%), la France (12,3%) et la Belgique (10,8%) sont les principaux partenaires commerciaux de la Mauritanie.

Créditée de 27,3%, l’Asie est la deuxième région partenaire de la Mauritanie. Toutefois, au niveau de cette zone, les échanges sont orientés principalement vers la Chine qui concentre à elle seule 71% des échanges avec cette région. Le reliquat des échanges est réparti entre le Viet Nam (6,3%), le Japon (6%) et l’Inde (5%).

Le Moyen-Orient occupe la troisième place avec 11% des échanges commerciaux réalisés par la Mauritanie.

Enfin, le continent africain arrive en quatrième position avec 10,9% du commerce mauritanien. Plus de la moitié des échanges extérieurs mauritanien avec le continent sont réalisés avec le Maroc (54,4%). Loin derrière suivent le Nigeria (12,4%) et la Côte d’Ivoire (7,1%).

Ces statistiques dénotent d’un énorme déficit d’intégration commerciale de la Mauritanie avec son environnement continental et sous régional constitué par les espaces de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), selon l’avis de nombreux spécialistes.

Le 09/03/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya