Fermer

Bientôt un complexe de production laitière dans l’Est de la Mauritanie

Publié le 05/04/2016 à 20h57 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
vache
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le gouvernement mauritanien prépare l’inauguration prochaine d’une unité de production de lait à Néma (1200 kilomètres au sud-est de Nouakchott). Cette unité, d’un coût de 18 millions de dollars, est implantée dans une zone agropastorale aux potentialités énormes.

En cours de réalisation depuis le début de l’année 2015, le complexe de production laitière de Néma, ville située à 1200 km au sud-est de Nouakchott, sera bientôt opérationnel.

C’est dans la perspective du démarrage de cette unité industrielle que le secrétaire général du ministère de l’Elevage, Moctar Fall, effectue actuellement une tournée dans les régions de l’Est en vue de «sensibiliser les populations sur les nombreux avantages que les éleveurs pourraient tirer de la mise en service de ce complexe de production de lait». Cette mission d’information et de sensibilisation durera un mois.

La nouvelle usine aura une capacité de production journalière de 30.000 litres, collectés à partir de 3 centres. Cette collecte de lait est favorisée par le fait que Néma est située dans une zone agropastorale aux potentialités énormes.

Le coût de réalisation de l’unité est estimé à 7 milliards d’ouguiyas, soit prés de 18 millions de dollars. Ce projet est le résultat d’un cofinancement entre l’Etat mauritanien et de la Banque indienne pour l’import/export (EximBank). La réalisation de l’unité a pris du retard, sachant que sa livraison était programmée pour août 2015.

Enfin, la réalisation de cette unité va réduire la dépendance du pays des importations laitières. La Mauritanie dépense annuellement 150 millions de dollars pour son approvisionnement en produits laitiers alors qu’elle dispose d’un potentiel de production laitière suffisant, avec un cheptel estimé à plus de 20 millions de têtes de bétail. En plus, la collecte de lait constituera une source de revenu pour les éleveurs et contribuera à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Le 05/04/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya