Fermer

Industrie halieutique: AAAID et des partenaires nationaux vont investir 33,7 millions de dollars

Publié le 13/04/2016 à 19h55 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
usine de poisson
© Copyright : DR

#Mauritanie : L’Autorité arabe pour l’investissement et le développement agricole (AAAID) vient de monter avec la SMCP et des privés mauritaniens la société SAMAK. Cette société élira domicile au sein de la Zone franche de Nouadhibou.

C’est un important projet industriel qui s’annonce avec la création de la Société arabe de transformation, d’élaboration et d’exportation du poisson pélagique en Mauritanie (Samak), initié par l’Autorité arabe pour l’investissement et le développement agricole (AAAID), la Société mauritanienne de commercialisation de poissons (SMCP) et des privés mauritaniens.

Le complexe comprend plusieurs unités : une unité de réception, de traitement et de transformation du poisson d’une capacité de 400 tonnes/jour, une unité de tri et d’élaboration du poisson d’une capacité de production de 268 tonnes par jour, une unité de congélation d’une capacité de 300 tonnes/jour, des magasins de stockage d’une capacité de 10.000 tonnes/jour et une usine de production de farine de poisson d’une capacité de 12.000 tonnes par an et d’huile de poisson d’une capacité de 3.000 tonnes par an.

A partir de la quatrième année, le projet prévoit la mise en place d’une usine de traitement et de conservation des sardines disposant d’une capacité de production de 24 millions de boîtes de sardine de 900 grammes chacune.

Le dispositif repose également sur deux bateaux de pêche d’une capacité de 100 tonnes/jour.

Le coût d’investissement de ce projet est évalué à 11,4 milliards d’ouguiyas, soit environ 33,7 millions de dollars. Cet investissement sera financé à hauteur de 33% (11,1 millions de dollars ) sous forme d’apport en capital, 16,7 millions de dollars en emprunt à long terme et 5,9 millions sous forme de crédit à court terme.

Le projet va généré 125 emplois permanent et entre 800 et 1200 non permanents.

Samak qui sera logée au sein de la Zone franche de Nouadhibou à côté de la société chinoise Polyhone Dong, est un complexe intégré d’exploitation de poissons pélagiques.

Les travaux de ce complexe démarreront en juin prochain et le démarrage des activités est prévu dans un an et demi plus tard.

Le 13/04/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi