Fermer

Mauritanie: Dakar en quête de 750.000 moutons pour la Tabaski

Mise à jour le 13/08/2017 à 17h36 Publié le 13/08/2017 à 13h18 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
moutons
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le gouvernement du Sénégal est en quête de 750.000 têtes de moutons destinés à servir de béliers de sacrifice pour la Tabaski (Aid el kébir), en partie en Mauritanie et au Mali. Ce qui explique une mission de la ministre de l'élevage et des productions animales à Bamako et Nouakchott.

Le gouvernement du Sénégal doit trouver 750.000 moutons, en partie, sur les marchés du Mali et de Mauritanie, afin d’assurer  aux populations la disponibilité en quantité des béliers de sacrifice pour la grande fête musulmane de Tabaski.

Ainsi, Mme Aminata Mbengue Ndiaye, ministre sénégalaise de l’Elevage et des productions animales, effectue une mission de travail en Mauritanie, du dimanche 13 au mercredi 16 août, dans le cadre de la préparation de la Tabaski 2017.

Ce voyage s’inscrit dans le cadre d’une tournée qui l'a également menée à Bamako. L’objectif des déplacements sur les bords du grand fleuve Djoliba et Nouakchott est de permettre à la responsable gouvernementale sénégalaise «de rencontrer ses homologues du Mali et de Mauritanie chargés de l’élevage, des transports et du commerce».


LIRE AUSSI: Mauritanie: 350.000 moutons exportés vers le Sénégal pour la Tabaski 2016

Par ailleurs, au cours de sa présence à Bamako et Nouakchott, la ministre sénégalaise de l’élevage et des productions animales se rend sur les marchés à bétail.

A l’agenda de sa visite figurent aussi une série de rencontres avec les opérateurs de la filière d’exportation des animaux «pour présenter les différentes mesures prises afin de faciliter l’approvisionnement du marché sénégalais en moutons en provenance des pays frontaliers» pendant la fête de Tabaski, période de grande consommation, explique le ministère sénégalais de l’élevage et des productions animales dans un communiqué.

Au cours de cette tournée au Mali et en Mauritanie, la ministre est accompagnée par une forte délégation de son département «qui va fournir aux opérateurs toutes les coordonnées utiles des services de l’élevage pour qu’ils puissent les contacter en cas de besoin», ajoute le document.

Les besoins du Sénégal pour la Tabaski 2017 sont évalués à 750.000 têtes de moutons. Pour l’opération précédente de la Tabaski 2016, les opérateurs mauritaniens ont exporté 350.000 têtes de moutons vers le Sénégal.

L’Aid El Kebir, communément appelé Tabaski, est une grande fête au Sénégal, pays dans lequel la pratique religieuse donne une grande importance au paraître.

«Le mouton à tout prix» telle est la formule qui résume l’état d’esprit général en cette période. Au pays de la Teranga, la Tabaski 2017 pourrait être célébrée le 01 septembre.

Le 13/08/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi