Fermer

Mauritanie: montée en puissance des exportations de gypse en Afrique

Mise à jour le 05/07/2018 à 16h51 Publié le 05/07/2018 à 16h49 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Gypse
© Copyright : DR

#Mauritanie : Une bonne année 2017 et une importante hausse des exportations sur le marché africain ouvrent de belles perspectives pour l'industrie du gypse en Mauritanie.

Grâce à un contexte régional et mondial favorable en 2017, l’industrie mauritanienne du gypse affiche de belles perspectives.  

Ainsi, le magazine «Global Gypsum», le journal de référence de l’industrie du gypse dans le monde, vient de publier dans sa livraison du mois de juillet 2018 un article de Mohamed El Moustapha Ould Eleya, directeur général de la Société arabe des industries métallurgiques (SAMIA) sur le gypse mauritanien et les opportunités d’exportation de cette matière première très demandée par l’industrie du ciment.

En effet, le pays dispose d'énormes gisements, situés à quelque 50 km d'un grand port en eau profonde sur l'océan Atlantique, ce qui lui confère des atouts considérables pour devenir un grand exportateur de gypse à l’instar de l’Espagne ou du sultanat d’Oman.


LIRE AUSSI: La Samia exporte 25.000 tonnes de gypse vers le Sénégal


Sous l’impulsion de la Société arabe des industries métallurgique (SAMIA), les exportations mauritaniennes du gypse vers les marchés de l’Afrique centrale et de l’ouest traversent actuellement une période de belle embellie. Ainsi, elles ont atteint 100.000 tonnes à la fin de l’année 2017.

Ces exportations ont déjà concerné le marché malien (par voie terrestre) et d’autres pays en Afrique de l’ouest et du centre, notamment le Sénégal, la Guinée, le Ghana, le Cameroun et la RD du Congo… grâce au port autonome  de Nouakchott.

Dans la continuité de ce nouvel effort de conquête, la SAMIA en alternative très favorable pour le marché africain. Un objectif basé sur un constat: les industries africaines de ciment s’approvisionnent en Espagne à hauteur de 1,5 million de tonnes par an, alors que la Mauritanie peut leur offrir plusieurs avantages comparatifs, parmi lesquels la proximité géographique.

Plusieurs usages pour le gypse

Par ailleurs, les ambitions mauritaniennes ne se limitent pas seulement au marché africain. En effet, la  SAMIA entend aller à la conquête de toute la façade Atlantique de l’Amérique Latine jusqu’au Canada, une région qui importe actuellement plus de 2 millions de tonnes de gypse par an à partir de l’Espagne.

D’autres opportunités existent pour les produits issus du gypse mauritanien, notamment le plâtre qui pourra être exporté en masse vers les pays de la CEDEAO.

Enfin, l'autre marché potentiel pour le gypse mauritanien, selon l’auteur de l’article, est représenté par le secteur agricole de l'Afrique de l'ouest, où l’usage du gypse peut améliorer le rendement des cultures locales telles que les arachides et le riz. Le gypse peut également aider à résoudre des défis environnementaux majeurs auxquels ces pays sont confrontés, notamment la régénération des sols pollués par les remontées d'eau salée comme c'est le cas dans le bassin du fleuve Sénégal ou par les déversements d'hydrocarbures comme c'est le cas du delta du Niger au Nigéria.

Le 05/07/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi