Fermer

Mauritanie: dame nature fait exploser le prix du poisson

Mise à jour le 13/08/2018 à 12h45 Publié le 13/08/2018 à 12h09 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
marché de poisson de Nouakchott
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les prix du poisson ont presque doublé à Nouakchott. La cause, une mer très agitée depuis près d'une semaine, obligeant de nombreux pêcheurs à rester à quai.

La mer est très agitée au niveau de la plage des pêcheurs de Nouakchott, qui abrite le marché de poisson. Un déchaînement de dame nature qui a une conséquence immédiate sur le prix des poissons, toutes catégories confondues.

Ainsi, dimanche, le prix du kilogramme de sole était de 110 nouveaux ouguiyas, contre 80 nouveaux ouguiyas il y a tout juste une semaine. Le poisson «Kibaru» qui se vendait habituellement à 60 ouguiyas est passé à 110 ouguiyas.

La hausse est encore plus frappante dans le cas d’une espèce de poisson appelée localement «Ngoth», dont le prix du kilogramme est passé de 60 ouguiyas à 120 ouguiyas, c'est-à-dire du simple au double.


LIRE AUSSI: Mauritanie: pénurie et renchérissement du poisson après le départ de 3.000 pécheurs sénégalais


Expliquant la situation, Adama, qui exploite un camion frigorifique avec lequel il approvisionne l’intérieur du pays souligne que «le poisson est rare actuellement du fait d’une mer fortement agitée. Je suis là depuis plus d’une semaine, mais les prises sont faibles à tel point que des grossistes comme moi, qui ont besoin d’importantes quantités, ne peuvent pas être satisfaits par l’offre actuellement disponible, qui est trop faible. Celle-ci arrive à peine à combler les besoins des personnes qui viennent à la plage juste pour les besoins de la famille, portant sur des quantités relativement limitées».

Outre l'effet d'une mer agitée, il y a également le fait que certains pêcheurs commencent à prendre un break pour se rendre auprès de leurs familles à l’approche de la fête de la Tabaski (Aid El Kébir) prévue dans moins d'une dizaine de jours.

Ainsi, la pénurie de poisson qui entraîne une hausse des prix pourrait connaître encore un pic au cours de la semaine qui débute le lundi 13 août, selon l’avis des vendeurs et des mères de famille fréquentant habituellement la plage des pêcheurs.


     
   
Le 13/08/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya