Fermer

Mauritanie: appel d’offres pour la 4G

Mise à jour le 08/10/2018 à 17h13 Publié le 08/10/2018 à 17h13 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
téléphonie
© Copyright : DR

#Mauritanie : La Mauritanie veut passer à l’ère de la 4G. C’est dans cette perspective que l’Autorité de régulation des télécommunications lance un appel d’offres pour l’attribution de licences en vue de l’établissement et de l’exploitation des réseaux et services de communications électroniques 4G.

L’Autorité de régulation des télécommunications mauritanienne vient de lancer un appel d'offres pour une licence 4G. Le futur attributaire aura pour tâche «de fournir des services de communications électroniques mobiles de deuxième, troisième et quatrième génération (2G, 3G et 4G) ouverts au public».

Le nouvel appel d’offres «vise deux types de licences: des licences dites "4G", permettant d’utiliser les technologies de la 4G pour la fourniture de services de communications électroniques aux profits des opérateurs déjà détenteurs des licences 2G/3G en Mauritanie. Et une autre licence dite «2G/3G/4G à un nouvel opérateur lui permettant d’utiliser les technologies 2,3 et 4G, pour la fourniture de services communications électroniques en Mauritanie».


LIRE AUSSI: Algérie: la pire disponibilité 4G du monde selon OpenSignal


Le nombre maximal de licences pouvant être attribuées au terme de l’appel d’offres est de quatre. La remise des dossiers de soumission est fixée au 5 décembre prochain, dernier délai.

Trois opérateurs de téléphonie mobile se partagent actuellement le marché mauritanien, avec des droits d’exploitationn portant la licence «2G/3G»: Mauritel SA (filiale de Maroc Télécom), la Mauritano tunisienne des télécommunications (Mattel
SA -Tunisie Télécom et privés nationaux) et Chinguitel/Expresso (filiale de la soudanaise SUDATEL).
Le 08/10/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi