Fermer

Vidéo. Mauritanie: la digitalisation au menu d'un colloque sur les métiers de la banque

Mise à jour le 18/02/2019 à 15h57 Publié le 18/02/2019 à 15h54 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
digitalisation des banques au menu du colloque du CIAD
© Copyright : le360: Cheikh Sidya

#Mauritanie : Nouakchott a abrité les assises du 16e Colloque international des associations des diplômés de l’Institut des techniques de Banque (CIAD-ITB) sous le thème: «la Banque Africaine face au défi de l’économie numérique». La manifestation de Nouakchott a débouché sur une série de recommandations.

Nouakchott a abrité les assises du 16e colloque des Associations des diplômés de l’Institut des techniques de banque (CIAD-ITB), organisées par la Banque centrale de Mauritanie (BCM), en collaboration avec l’Association mauritanienne des diplômés de l’Institut des techniques bancaires de Paris (AMITB), du 11 au 14 février 2019.

Cette rencontre de 4 jours, était placée sous le thème «la Banque Africaine face au défi de l’économie numérique».


Le colloque a permis de larges échanges entre plusieurs dizaines de banquiers, venus de 9 pays d’Afrique et de France. Ces professionnels ont notamment parlé «du financement de la digitalisation des institutions bancaires, du cadre légal et réglementaire de la banque numérique, de l’adéquation avec les besoins des opérateurs».

Ils ont également suivi des présentations relaves «au cadre réglementaire de l’économie numérique en Afrique du Nord, au cadre réglementaire de l’économie numérique en zone CFA….».


LIRE AUSSI: Nigeria: Dangote lance sa banque digitale, une gageure


Le colloque de Nouakchott a débouché sur une série de recommandations relatives «à la mondialisation de la digitalisation, au  renforcement de l’éducation numérique des populations, le renforcement des ressources humaines, la création d’un système d’éveil numérique, l’organisation de rencontres périodiques entre institutions bancaires et acteurs de la justice…».

Nicolas Lemme, DG de BGFI Bank Guinée Equatoriale, insiste sur le caractère incontournable de l’économie numérique dans l’avenir de la banque et plaide en faveur de la digitalisation, estimant que toutes les banques et les entreprises doivent s’y engager.

Pour sa part, Maimouna Mint Moulaye Abdel Moumen, directeur commerciale Attijari Bank Mauritanie, parle de l’importance de la digitalisation et évoque le rôle pionnier de l’institution dans ce processus en Mauritanie.
Le 18/02/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi