Fermer

Le patron de l’organisation du fleuve Sénégal chez le Premier ministre mauritanien

Mise à jour le 24/10/2020 à 16h04 Publié le 24/10/2020 à 15h54 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Economie
Le patron de l’organisation du fleuve Sénégal chez le Premier ministre mauritanien

Ahmed Diané Séméga a rencontré Mohamed ould Bilal en présence du ministre du Pétrole, Abdessalam Ould Mohamed Saleh et de leurs collaborateurs respectifs.

© Copyright : Crédit Agence Mauritanienne de Presse

#Mauritanie : Ahmed Diané Séméga, le Haut-Commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), effectue actuellement une mission en Mauritanie. Il a été reçu en audience vendredi 23 octobre dans l'après-midi, par le Premier ministre Mohamed ould Bilal.


Des enjeux politiques et économiques liés à la situation se posent à l'Organisation qui jouit d’une bonne réputation, mais qui se trouve «aujourd’hui à la croisée des chemins, car devant encore améliorer ses performances au service des populations», a déclaré le Haut-Commissaire, cité par l’Agence mauritanienne d’Informations (AMI), organe du gouvernement.

Les enjeux et défis de l’heure abordés au cours de cette audience portent sur «l’accroissement de l’offre hydroélectrique, la maîtrise surtout des eaux du fleuve pour diminuer les risques d’inondations et booster le secteur agricole».


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal. Le fleuve va déborder, prévient l'Office de mise en valeur (Omvs)

Toujours selon lui, «les préoccupations les plus importantes (…) portent sur l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire». Et d’ajouter: «Nous avons également abordé les questions liées aux infrastructures qui sont aujourd’hui programmées, dont l’une des plus importantes concerne le projet de navigation sur le fleuve Sénégal, qui est un programme structurant destiné à permettre la massification des échanges, de créer un effet d’entraînement qui sera, je pense, bénéfique à l’ensemble des populations du bassin du fleuve».

Institution sous régionale, créée en 1972, l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal regroupe la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Elle est considérée comme un exemple réussi de coopération et d’intégration pour un partage des ressources en eau tirées d’un bassin traversant plusieurs Etats.
Le 24/10/2020 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck