Fermer

Vidéo. Mauritanie: mobilisation en faveur de la promotion des emplois verts

Mise à jour le 26/10/2021 à 13h05 Publié le 26/10/2021 à 12h46 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Economie
Mauritanie: mobilisation en faveur de la promotion des emplois verts
© Copyright : le360 Afrique/Seck

#Mauritanie : La Mauritanie s’engage dans la promotion active des emplois verts. Dans ce cadre, le gouvernement organise un atelier de sensibilisation et d’initiation aux emplois verts, au profit des femmes et des jeunes, dans une perspective de transition vers la durabilité.

Le coup d’envoi de ce forum a été donné en présence de quatre membres du gouvernement et de plusieurs centaines de participants.

En marge de l’atelier, le Centre international des conférences de Nouakchott (CICN) est également le théâtre d’une exposition montrant des produits tirés d’activités de nature à offrir des emplois verts.

Dans une allocution prononcée au cours de la première journée, Mariem Bekaye, ministre de l’Environnement et du Développement durable, en a exposé les enjeux. La responsable gouvernementale a indiqué que «l’économie verte est une opportunité pour mobiliser l’ensemble des acteurs publics et privés vers une transition qui permettra de structurer des stratégies efficaces d’utilisation durable des ressources et de diminuer les impacts environnementaux. De ce fait, les secteurs porteurs de l’économie verte sont les gros pourvoyeurs d’emplois et les besoins vont croître dans les prochaines années pour faire face aux défis du changement climatique».

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: Francophonie, les enjeux du traitement médiatique des questions environnementales

Frederico Barroeta, représentant du système des Nations unies, met en évidence les multiples opportunités que la Mauritanie va tirer «de l’économie verte, qui peut aider à structurer les emplois non structurées dans le secteur privé, contribuer à l’atteinte des  Objectifs de Développement Durable (ODD), à réaliser la Stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP)» et créer de nouvelles chaînes de valeurs dans de nombreux domaines d’activités.


Moussa Kane, exposant, évoque la culture fourragère et les spéculations qu’il développe. Il présente des produits tirés d’une exploitation agricole située dans la commune de Néré Walo (Région de Kaédi/vallée du fleuve), insiste sur l’importance de la production agricole et lance un appel aux autorités pour aider à la protection des jardins contre les animaux en divagation.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: des projets créateurs d'emplois au profit des réfugiés maliens

Aziza Sidi Bouna Gaoud, ingénieure en énergie renouvelable et matériaux énergétiques, fondatrice et présidente «SB Gaz», explique le processus de production du bio gaz à partir des déchets animaux, notamment des bouses de vaches.

Ami Sow, artiste plasticienne, parle «d’Art Galé» qui est à la fois un endroit dédié aux expositions et un centre de création pour artistes, mais aussi un espace pour les femmes attachées à l’émancipation. Elle présente des objets récupérés.

Fatiletou Habiboullah, exposante Stopwaste, montre  des produits fabriqués à partir de la récupération d’objets en plastique, permettant de rompre avec les dangers de cette matière interdite en Mauritanie depuis 2012.

Enfin, Sall Ibrahima Saliou, exposant, présente le projet de revitalisation de la Mare de Kheir pour la promotion de la pisciculture et de la biodiversité, qui a permis de développer des activités génératrices de revenus dans le village de Keur Mour, situé à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Rosso (vallée du fleuve).
Le 26/10/2021 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck