Fermer

L’opposition mauritanienne se mobilise contre la révision de la constitution

Mise à jour le 07/04/2016 à 19h02 Publié le 07/04/2016 à 18h35 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
FNDU
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le FNDU a mobilisé du monde lors d’un meeting à Nouadhibou, capitale économique de la Mauritanie. L’opposition se mobilise contre les tentatives de «révision» de la constitution.

Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU), un collectif de l’opposition composé de partis politiques, organisations de la société civile, centrales syndicales et personnalités indépendantes, étaient en meeting mercredi soir à Nouadhibou (465 kilomètres au Nord de Nouakchott).

Un rassemblement populaire qui a attiré une foule immense et au cours duquel les différents responsables du FNDU ont invité à la mobilisation de tous pour «étouffer la volonté de tripatouillage et d’agression» contre la constitution de juillet 1991, modifiée par voie référendaire le 19 juin 2006, et qui limite à deux (2) le nombre de mandats du président de la République.

En plus des menaces contre l’ordre constitutionnel, «sources de toutes les aventures et dérives en Afrique, y compris les putsch militaires, les guerres civiles et l’instabilité chronique», les leaders de l’opposition ont présenté un tableau sombre d’une économie nationale totalement anéantie.

Les dirigeants du FNDU ont présenté «la situation économique difficile que traverse la Mauritanie, illustrée par le secteur des mines, le désastre dans la pêche et une Zone franche de Nouadhibou qui n’attire pas les investisseurs».

A cela, s'y ajoute la hausse généralisée des prix des produits alimentaires de base ayant entrainé une dégradation des conditions de vie des populations mauritanienne.

Ce meeting dans une ville catalogué de rebelle intervient quelques jours après l’annonce par le FNDU de la suspension de toute forme de contact avec le pouvoir, suite aux déclarations de  membres du gouvernement réclamant une réforme de la Constitution. Des déclarations qui visent à faire sauter le verrou de la limitation du mandat du président de la République.

Le 07/04/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya