Fermer

Mauritanie: Macron à Nouakchott en juin pour activer le G5 Sahel

Mise à jour le 19/02/2018 à 17h08 Publié le 19/02/2018 à 17h05 Par Karim Zeidane

#Politique
Macron et Aziz

Mohamed ould Abdel Aziz, président de la Mauritanie, et Emmanuel Macron, président de la France.

© Copyright : DR

#Mauritanie : Le président français sera en Mauritanie en juin pour parler terrorisme et financement du G5 Sahel, quelques jours avant la tenue du 31e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine à Nouakchott.

Ayant fait le tour des pays du Maghreb et des voisins immédiats de la Mauritanie, Emmanuel Macron est attendu à Nouakchott en juin prochain. Il s’agira de la première visite d’un président français en Mauritanie depuis plus de 20 ans, la dernière étant celle de Jacques Chirac en 1997.

Durant cette visite de deux jours, le président français pourrait même faire un croché à l’intérieur du pays.

Au menu de ce déplacement, des sujets majeurs intrinsèquement liés: le financement du G5 Sahel, la lutte contre le terrorisme au niveau de la région et les questions régionales et bilatérales. A ce titre, il faut souligner que la Mauritanie est membre fondateur du G5 Sahel, à côté du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad. Toutefois, le pays n'est pas pour le moment très engagé au niveau de la force G5 Sahel. Et concernant le volet bilatéral, Nouakchott souhaite un appui plus significatif de la France à son égard.


LIRE AUSSI: Mauritanie-France: Biram ould Dah à l’Elysée, Nouakchott proteste


Contrairement aux relations tendues entre Aziz et l’ancien président français François Hollande, le courant semble très bien passer entre Mohamed Abdel Aziz et le président Macron. Les deux hommes se sont rencontrés à plusieurs reprises, notamment lors des réunions du G5 Sahel.

Cette visite interviendra quelques jours avant la tenue du 31e sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine qui se tiendra à Nouakchott en juillet prochain. Ce sera la première fois que le pays accueille un sommet de l’organisation continentale.

Le 19/02/2018 Par Karim Zeidane