Fermer

Vidéo. Mauritanie: l'opposition en rangs serrés pour le Conseil régional de Nouakchott

Publié le 31/08/2018 à 17h58 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mauritanie: l'opposition en rangs serrés pour le conseil régional de Nouakchott
© Copyright : DR

#Mauritanie : Cinq (5) candidats issus de l'opposition mauritanienne ont signé un accord relatif à une alliance électorale, pour aller à la conquête de la présidence du Conseil régional de Nouakchott, dans la perspective d'un second tour aux élections législatives, régionales et municipales du 01 septembre 2018.

Déterminée à conquérir les commandes du Conseil régional de Nouakchott, dans la perspective des élections prévues ce week-end, l’opposition mauritanienne a décidé d’aborder la bataille en rangs serrés.


Ainsi, cinq (5) candidats issus des différentes composantes de la mouvance de l'opposition ont scellé un accord électoral. Il s’agit de Mohamed ould Abed, de la Convergence nationale démocratique (CND), ancien ministre, Omar ould Yali (Sawab/RAG), ancien ministre, Omar Ali Thiam, Alliance pour la justice et la démocratie/Mouvement pour la réconciliation (AJD/MR), Mohamed Abdallahi ould Haibelti, Rassemblement des forces démocratiques (RFD) et Mohamed Jemil ould Mansour, Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU).


LIRE AUSSI: Mauritanie: les élections du samedi, un dernier test avant la présidentielle


Ces candidats proclament leur «vive préoccupation par rapport à la situation de la capitale, la nécessité d’une réforme sérieuse et d’un changement important pour y améliorer les services publics».

Ils ont convenu de «se soutenir mutuellement en cas de second tour face à un candidat non issu de leurs rangs», laissant le libre choix à chacun dans le cas d’un duel opposant deux prétendants sortis de ces différents partis et coalitions».
   
Le 31/08/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya