Fermer

Mauritanie: l’ex-président Abdel Aziz s'envole pour sa première destination post-retraite

Mise à jour le 04/08/2019 à 12h54 Publié le 04/08/2019 à 11h59 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mauritanie: l’ex-président Abdel Aziz s'envole pour sa première destination post-retraite
© Copyright : DR

#Mauritanie : On connait désomais la première destination de Mohamed Ould Abdel Aziz, le désormais ex-président mauritanien. Annoncé, dans un premier temps aux Emirats Arabes Unis, il a choisi une capitale à cheval entre l'Europe et l'Asie. La voici.


Mohamed ould Abdel Aziz, ancien président de Mauritanie, a quitté Nouakchott au cours de la nuit du vendredi au samedi, à destination de la Turquie. C'est donc sur les rives du Bosphore que celui qui a dirigé la Mauritanie pendant 11 longues années entame son séjour pour les premiers jours de sa liberté d'ex-président. 

Cet événement survient quelques heures après la transmission du pouvoir à Mohamed Cheikh Ahmed Mohamed Ghazouani, général à la retraite et compagnon du président sortant depuis une quarantaine d’années.

Au cours de ce voyage, l’ancien couple présidentiel mauritanien est accompagné par un cercle réduit de proches, parmi lesquels l’avocat franco-mauritanien Jemal ould Mohamed Taleb, ambassadeur itinérant de la Mauritanie et conseil de Mohamed ould Abdel Aziz.

Vendredi dernier, une dizaines d’activistes ont annoncé avoir déposé auprès du parquet du tribunal de Nouakchott Ouest, des plaintes contre le président Mohamed ould Abdel Aziz, pour divers motifs, à travers des vidéos diffusées dans la presse locale. Les faits visés seraient antérieurs à son élection en qualité de président de la République, pour la première fois le 18 juillet 2009.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: investiture de ould Ghazouani, "une transmission pacifique du pouvoir"

La durée du séjour en Turquie de l’ancien chef de l’Etat reste encore inconnue.

«La Lettre du Continent » un organe généralement bien au fait des signaux et bruits qui courent au sein des lambris dorés de palais présidentiels africains, avait annoncé que Mohamed ould Abdel Aziz partirait pour les Emirats Arabes Unis (EAU), pays dans lequel il aurait une propriété, après sa transmission du pouvoir à son successeur.

Maître Jemal ould Mohamed Taleb a formellement démenti ces allégations à travers un droit de réponse.

Pour sa part, le président sortant a toujours affiché sa détermination à rester dans le jeu politique après son départ du Palais Ocre.

Le 04/08/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya