Fermer

Mauritanie: à Rome, le FIDA accorde 50 millions de dollars à Nouakchott pour le développement de son agriculture

Mise à jour le 14/02/2020 à 12h39 Publié le 14/02/2020 à 12h06 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
agriculture
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) a attribué à la République islamique de Mauritanie une enveloppe budgétaire de l'ordre de 50 millions de dollars, en appui à la dynamisation de sa production agricole, pour le financement de projets de développement du secteur primaire.

La décision de l'attribution de cette enveloppe budgétaire au secteur agricole mauritanien a été prise à Rome, en marge de la 43e session du Conseil des gouverneurs de la FIDA, actuellement réunis dans la capitale italienne, a annoncé hier soir, jeudi 13 février 2020, l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), un organe pro-gouvernemental.

Le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) est une institution financière spécialisée, issue de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), qui a pour but de lutter contre la faim et l’extrême pauvreté.

Ces ressources financières allouées par le FIDA vont servir, selon l'AMI, «à booster la production agricole et accompagner la planification des projets du gouvernement, en visant le développement d’un secteur vital».


LIRE AUSSI: Mauritanie: 10,4 milliards d'ouguiyas du Fonds saoudien pour l'agriculture irriguée


Dans cette perspective, «le FIDA a approuvé le financement du projet de gestion durable des ressources naturelles, des équipements locaux et l’organisation des producteurs ruraux «Progrès» pour une enveloppe d’environ 50 millions de dollars, sur une période de 6 ans».

Selon l'AMI, cette nouvelle dynamique de coopération entre le gouvernement mauritanien et le FIDA vise «à lever tous les défis et obstacles qui se dressent sur le chemin du développement agricole du pays».
Le 14/02/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya