Fermer

La Mauritanie va élaborer une "Carte de vulnérabilité structurelle"

Publié le 10/05/2016 à 16h07 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
population vulnérable
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le gouvernement mauritanien va réaliser une carte nationale de vulnérabilité structurelle au cours des six prochains mois. Celle-ci permettra de recueillir l’ensemble des éléments à l’origine des situations de vulnérabilité structurelle des populations du pays.

Malgré ses importantes richesses pour une population d’à peine 4 millions d’habitants, la vulnérabilité touche une partie non négligeable des Mauritaniens. Afin d’avoir une idée claire sur la situation, Nouakchott a abrité ce mardi 10 mai un atelier de lancement du projet de la Carte de vulnérabilité structurelle avec la participation de plusieurs acteurs de l’Administration publique des différents ministères concernés et des partenaires (Unicef, Programme alimentaire mondial et USAID).

La Carte de la Vulnérabilité Structurelle (CVS) permet, sur la base d’une analyse rétrospective portant sur plusieurs années, de déterminer l’importance du niveau des déficits socio-économiques dans divers domaines: production agricole, exposition aux aléas naturels, absence d’accès à un habitat décent, etc.

Cette démarche permettra au gouvernement de cibler les zones prioritaires dans le cadre des investissements publics et privés, notamment ceux ayant une importante dimension sociale.

Au-delà des questions liées à la sécurité alimentaire et des points isolés de vulnérabilité, la nouvelle carte sera conçue dans l’objectif de recueillir l’ensemble des éléments à l’origine des situations de vulnérabilité structurelle grâce à une technique avancée de superposition de cartes avec des données historiques agrégées dans le temps pour obtenir une tendance lourde.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de lancement de l’atelier, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, Mohamed Ould Eida, a restitué le contexte économique et social national.

Celui-ci est marqué par «l’élaboration d’une nouvelle stratégie nationale de développement post 2015, baptisée Stratégie nationale de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP)».

Parmi les ambitions du gouvernement mauritanien figurent également «l’opérationnalisation de plusieurs autres stratégies telles que la Stratégie nationale de protection sociale (SNPS), la stratégie nationale de communication pour le développement (SNCD), à travers la définition et la mise en œuvre de programmes à envergure nationale».

Enfin, il faut souligner qu’au niveau sous-régional, le Burkina Faso et le Mali, 2 pays dont les populations vivent des conditions climatiques et socio économiques similaires à celles de la Mauritanie, ont déjà procédé à l’établissement de leur Carte de vulnérabilité structurelle.

Le 10/05/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya