Fermer

Un milliard d’ouguiyas pour la subvention des produits pendant le Ramadan

Publié le 06/06/2016 à 13h41 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
denrées laimentaires
© Copyright : DR

#Mauritanie : Le mois du jeûne musulman, le Ramadan, débute ce lundi en Mauritanie suivant les indications de la Commission nationale d’observation du croissant lunaire. Le gouvernement a mobilisé environ un milliard d’ouguiyas pour subventionner certains produits de base.

Comme à l'occasion de chaque mois de ramadan, et face à l'envolée des prix des denrées alimentaires de base, le gouvernement mauritanien lance l’opération Ramadan visant à soutenir les couches les plus vulnérables de la population.

Ainsi, pour Ramadan 2016 qui a débuté ce lundi 06 juin, prés de 950 millions d’ouguiyas (soit environ 2,80 millions de dollars) ont été mobilisés par l'Etat en vue de soutenir les prix de plusieurs denrées de base au profit des couches les plus pauvres de la population. L'objectif est de permettre aux populations les plus vulnérables d’observer un pilier fondamental de leur religion dans de meilleures conditions.

Au niveau de Nouakchott, 3400 familles, environ 20.000 individus pourront bénéficier des produits subventionnés qui seront disponibles au niveau de 32 points de vente disséminés dans toutes les communes.

Dans le cadre de cette opération, les autorités mauritaniennes annoncent la mobilisation de 1360 tonnes de sucre, 1360 tonnes de riz, 544 tonnes de pâtes, 300 tonnes de lait, 400 tonnes de pommes de terre, 30 tonnes d’oignons,…

Les prix des produits subventionnés devraient afficher des baisses comprises entre 25 et 30%, comparativement aux prix pratiqués par les commerçants.

Mais au-delà du cercle très restreint des bénéficiaires des produits de base subventionnés, les marchés de Nouakchott sont déjà en pleine surchauffe. Les prix de plusieurs produits de première nécessité ont connu des hausses vertigineuses au cours des derniers jours, à l’image du sucre, du riz, le poulet, l’huile,... selon les témoignages concordantes de nombreuses ménagères.

Le 06/06/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya