Fermer

Mauritanie: plus de journaux dans les kiosques

Mise à jour le 20/06/2018 à 11h45 Publié le 20/06/2018 à 11h43 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Presse mauritanienne
© Copyright : DR

#Mauritanie : La presse écrite publique et privée a disparu des kiosques en Mauritanie suite à une grève des employés de l'Imprimerie nationale, qui réclament plusieurs mois d'arriérés de salaires.

Les 150 employés de l’Imprimerie nationale (IN) observent une grève totale à l’origine de la non-parution de toute la presse écrite, publique et privée, lundi 18 et mardi 19 juin courant.

Ce mouvement touche particulièrement les organes gouvernementaux à l’image de «Chaab» (arabe) et «Horizons» (français) disparus des kiosques depuis bientôt 48 heures.


LIRE AUSSI: Mauritanie: les employés de l'Imprimerie nationale sans salaire depuis 4 mois


Les travailleurs de l’Imprimerie nationale (IN) réclament «le paiement des arrières de 4 mois de salaires et dénoncent une absence de couverture sociale, notamment au niveau de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) et de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)».

Par ailleurs, les employés de l’Imprimerie nationale déplorent le non-paiement de plusieurs services fournis à différents départements ministériels et des entités publiques, ainsi que le non-versement de la subvention de l’Etat depuis 2 ans.


LIRE AUSSI: Mauritanie: à cause d'une "pénurie" de papier, toute la presse écrite dans la tourmente


Un peu plus tôt dans l’année, la presse écrite publique et privée du pays avait cessé de paraître suite aux problèmes de l’Imprimerie nationale, confrontée à l'époque à une crise de papier, en plus des problèmes de salaires du personnel.
Le 20/06/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya