Fermer

Vidéo. Mauritanie: les victimes de l'arnaque de Cheikh Ridha ne s'avouent pas vaincues

Mise à jour le 11/08/2019 à 11h45 Publié le 11/08/2019 à 11h41 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Vidéo. Mauritanie: Système de Ponzi, les victimes de l'arnaque de Cheikh Riddah restent engagées
© Copyright : DR

#Mauritanie : Plusieurs centaines de femmes, victimes du scandale sous forme du système de Ponzi, mis en place mis en place par un érudit mauritanien du nom de Cheikh Ridha, refusent de baisser les bras. Celui qu'on surnomme le "Bernard Madoff mauritanien" a grugé près de 9.000 personnes.

Installées dans l’annexe d’une mosquée de Tevragh Zeina (un quartier résidentiel de Nouakchott), ces femmes mettent désormais en avant leur statut peu enviable de Sans Domicile Fixe, après avoir perdu leur maison dans cette histoire, qu’elles qualifient «de plus grosse escroquerie foncière du pays», et qui a, de fait, touché près de 9.000 victimes, pour un préjudice cumulé de plus de 200 millions de dollars.

Leikhweir mint Daff, présidente du collectif des victimes de Cheikh Ridha, annonce des manifestations quotidiennes devant le domicile de Mohamed Cheikh Ahmed Mohamed Ghazouani, le nouveau président de la République Islamique de Mauritanie, pour lui faire comprendre qu’il a hérité de Mohamed ould Abdel Aziz d'«un scandale, une bombe. Devenues des sans-abris, des réfugiés dans notre pays, nous lançons un appel à l’ONU, à  tous les Etats, toutes les organisations nationales et internationales, au HCR, à la Commission Africaine des Droits de l’Homme des Peuples (CADHP), pour nous aider à recouvrer nos droits légitimes».


LIRE AUSSI: Mauritanie. Sytème de Ponzi: Cheikh Ridha, un «érudit» derrière la plus grosse arnaque du pays


Moya mint Cheikh, membre du collectif, rappelle que de mutiples manifestations se sont tenues, notamment devant l’ambassade de France, le Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU, mais que toutes ont été violemment réprimées par la police.

Elle affirme que l’option choisie par le collectif est désormais de mettre la pression sur Ghazouani, après avoir accusé l'ancien président Mohamed ould Abdel Aziz d'avoir protégé cet escroc. 


Cheikh Ridha est un érudit «aux dons mystique», comme l'affirment certaines de ses victimes. Un homme à l’intelligence aiguë, qui a  bénéficié de complicités à un niveau dont l’ampleur reste à déterminer par une éventuelle enquête, et qui a parfaitement maîtrisé le schéma de Ponzi.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: Système Ponzi, les victimes du Madoff mauritanien témoignent


Selon la définition d'un spécialiste de la question, le système de Ponzi est un procédé ingénieux qui consiste en un «montage frauduleux consistant à rémunérer les premiers investissements et clients, essentiellement par les fonds provenant des nouveaux entrants, tant que l’escroquerie n’est pas découverte.Une fois que le pot-aux-roses étalé sur la place publique, le montage s’écroule à la vitesse d’un château de cartes, quand les ressources apportées par les nouveaux entrants n’arrivent plus à couvrir le remboursement des clients».

Cheikh Ridha est considéré comme le "Bernard Madoff mauritanien" pour avoir réussi à ruiner des milliers de personnes en leur faisant miroiter des gains mirobolants.
Le 11/08/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya