Fermer
#Société

Mauritanie: forte présence de migrants subsahariens dans les petits métiers

Mise à jour le 14/08/2022 à 13h59 Publié le 14/08/2022 à 11h13 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Mauritanie : Les migrants ouest-africains sont bien fortement présents à Nouakchott, où ils exercent de nombreux petits métiers: soudeurs, menuisiers, mécaniciens, coiffeurs, ouvriers du bâtiment... Nombre d'entre eux ont même développé leurs propres affaires.

Nombreux à Nouakchott, les ressortissants des pays ouest-africains se retrouvent dans les petits boulots de proximité, à l’image de ces deux menuisiers métalliques et du bois, installés à côté des jardins de Sebkha (banlieue sud-ouest de Nouakchott), ou encore de ce peintre malien, qui vient quotidiennement à un endroit précis de la Médina 3 (commune de Tevragh-Zeina) pour attendre d’hypothèques demandeurs de services dans son domaine. 

Lamine Thiam, soudeur métallique, est arrivé à Nouakchott en 2012. Celui qui a ouvert un atelier dans la commune de Sebkha en 2013 considère la Mauritanie comme un bon pays d’accueil. Côté business, le soudeur connait des hauts et des bas. Périodes en dents de scie suivant la fréquence ou la rareté des marchés portant sur les portes, les fenêtres en fer et parfois en aluminium.

>>> LIRE AUSSI: Mauritanie: le business florissant des ateliers de couture avant l’Aïd al-Adha

Abdoulaye M'Baye, menuisier ébéniste propriétaire d’un atelier situé sur le même alignement à Sebkha, est arrivé en Mauritanie en 2017. Il fabrique différents meubles, notamment les chambres à coucher avec lit et fournit des indications chiffrées sur les prix des formats commandés.

Moussa Koulibaly, peintre de nationalité malienne, vit à Nouakchott depuis 2014. Quotidiennement, il se pointe dans un endroit du quartier commercial de Médina 3 où se retrouvent de nombreux ouvriers spécialisés originaires d’Afrique subsaharienne, et parfois des Mauritaniens, dans l’attente d’un potentiel client. Une perspective très aléatoire dans la mesure où les journées sans aucune sollicitation se prolongent depuis 3 mois pour cet homme originaire de Kayes (ouest du Mali).
Le 14/08/2022 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck