Fermer

Mauritanie-Cameroun: le rêve d’une qualification à la CAN 2017

Publié le 17/05/2016 à 14h36 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Sports
mourabitounes
© Copyright : DR

#Mauritanie : La Confédération africaine de football (CAF), a officiellement annoncé la date du 03 juin 2016 pour la tenue à l’Office du complexe olympique (OCO) de Nouakchott, de la rencontre capitale opposant «Les Mourabitounes» aux Lions indomptables du Cameroun.

Les Mauritaniens rêvent d’une première qualification à une phase finale d’une Coupe d’Afrique des nations (CAN). Jamais le pays n’a été aussi mieux positionné pour décrocher un ticket de qualification à cet important événement sportif.

Sur le site de la Fédération Internationale de football, «FIFA.com», le coach des «Mourabitounes», Corentin Martins, ex-international français, évoque cette perspective en termes «de rêve, devenu but», c'est-à-dire un objectif réalisable à deux journées de la fin des éliminatoires de la CAN 2017.

Les «Mourabitounes» et le «peuple» mauritanien nourrissent ce rêve historique d’une qualification à une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations (CAN), de surcroît aux dépens du géant footballistique africain, le Cameroun.

Pour décrocher ce ticket de la CAN 2017,  la Mauritanie, deuxième de sa poule derrière les Lions indomptables du Cameroun, doit impérativement gagner ce match capital du 03 juin prochain sur sa pelouse. Les Mauritaniens gardent encore en souvenir la première rencontre de ces éliminatoires les ayant opposé au Cameroun sur la pelouse fétiche du stade d’Amadou Ahidjo de Yaoundé. Un match perdu sur le plus petit score d’un but à zéro pendant les toutes dernières poussières de secondes à la suite d’un «coup de poignard» du pensionnaire de Porto, Aboubacar Vincent.

Mathématiquement, une victoire face au Cameroun le 03 juin prochain permettrait à l’équipe nationale de Mauritanie de prendre les commandes d’un Groupe «M» dans lequel l’Afrique du Sud (3 points) et la Gambie (2), qui se rencontrent à la même heure à Banjul, resteraient loin derrière quelle que soit l’issue de leur rencontre.

Toutefois, face à une équipe composée exclusivement d’expatriés, avec de nombreux talents, qui a l’histoire en sa faveur, ainsi que la culture de la gagne, les Mauritaniens «doivent rester lucide, garder les pieds sur terre, pour jouer pleinement leur rôle d’outsider».

Ces propos d’un vieux technicien du football national sonnent comme une véritable mise en garde contre l’euphorie ambiante qui pousse quelques compatriotes à penser que les «Mourabitounes» partent avec la faveur des pronostics pour la rencontre décisive du 03 juin prochain.

Le 17/05/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya