Fermer

Palestine: Israël ne comprend pas que "le Sénégal soit plus extrême que les Arabes"

Mise à jour le 16/06/2017 à 16h00 Publié le 16/06/2017 à 15h19 Par Mar Bassine

#Politique
Palestine: Israël ne comprend que "le Sénégal soit plus extrême que les Arabes"
© Copyright : DR

#Sénégal : Après une brouille de près de six mois, suite à la proposition du Sénégal de faire condamner la colonisation par le Conseil de sécurité, l'Ambassadeur d'Israël à Dakar est de retour. Il vient d'accorder un long entretien au quotidien L'As où il tient des propos de propagande.


Paul Hirschson, l'Ambassadeur d'Israël, remet les pieds à Dakar, six mois après avoir été rappelé par Tel Aviv, après que le Sénégal, en tant que membre non permanent du conseil de sécurité ait fait voter une résolution condamnant la politique de colonisation d'Israël. 

Macky Sall, le président sénégalais, a accepté la main tendue par Benjamin Netanyahu lors du sommet des chefs d'Etat de la CEDEAO, à Monrovia le 4 juin 2017. Le premier ministre israélien est en effet revenu sur toutes les mesures qu'il avait prises dans le sens d'une rupture des relations diplomatiques avec Dakar. Il a réinvité Mankeur Ndiaye dont la visite en Israël prévue en janvier dernier avait été annulée. De même, il a décidé du retour à Dakar de Paul Hirschson. Suite à cela, il a obtenu du président sénégalais le soutien de son retour au sein de l'Union africaine en tant que membre observateur, ce qu'il n'est plus depuis 2002.


LIRE AUSSI: Sénégal: les représailles d'Israël après le vote du Conseil de sécurité pour le gel de la colonisation

Mais pour l'ambassadeur de l'Etat hébreu la position du Sénégal quand il s'agit de la cause palestinenne est trop radicale. "Nous n'avons pas de problèmes si le Sénégal décide de soutenir le peuple palestinien. Mais nous ne comprenons pas pourquoi le Sénégal doit être plus extrême sur ce sujet que les arabes. Alors que certains pays arabes sont de plus en plus modérés sur cette question. Aujourd'hui, presque tout le monde arabe ; principalement les Palestiniens veulent travailler avec Israël", a-t-il dans son interview.

Evidemment, il faut prendre ces déclarations avec des pincettes. Surtout quand il ajoute que "la coopération sécuritaire entre Israéliens et Palestiniens est meilleure que la coopération sécuritaire entre le Sénégal et ses voisins". Avant de dire que: "Nous ne comprenons pas pourquoi le Sénégal doit être plus extrême que les Palestiniens sur ce sujet". De quel sujet parle-t-il? Car s'il s'agit de la colonisation, la quasi-totalité des 15 pays du Conseil de sécurité avait estimé en décembre dernier qu'Israël menait une politique non conforme au droit international et qui nuisait aux intérêts du Peuple palestinien. Même, les Etats-Unis, alliés inconditionnels de l'Etat hébreu, avait voté pour l'adoption de la résolution 2332. 

En tout état de cause, la politique menée par l'Etat israélien envers les Palestiniens est similaire à l'Apartheid qui vait cours en Afrique du sud. Les Africains qui ont vécu les affres de la colonisation ont souvent des réactions épidermiques par rapport à l'attitude du gouvernement de droite de Netanyahu. Certes, le Sénégal entretien des relations diplomatiques ininterrompues avec Israël depuis son indépendance, cependant c'est également lui qui préside le Comité des Nations Unies de défense des droits inaliénables du Peuple palestinien depuis 1975. 


Le 16/06/2017 Par Mar Bassine