Fermer

Macky Sall plaide pour le renforcement de la crédibilité du F CFA

Publié le 31/01/2016 à 21h46 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
F CFA
© Copyright : DR

#Sénégal : Le président Macky Sall, qui prend part au Sommet de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), à Cotonou (Bénin), plaide pour que la crédibilité et la solidité du Franc CFA, la monnaie communautaire, soient renforcées lors de cette rencontre.

«Je pense que la crédibilité et la solidité de la monnaie communautaire (le Franc CFA) vont être renforcées», a déclaré le président sénégalais à Cotonou où il prend part, ce vendredi, à la 19ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA.

Macky Sall informe que les chefs d’Etat et de gouvernement travaillent pour aller «vers une convergence globale en Afrique de l’Ouest, un autre gros chantier au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)».

Selon lui, l’expérience de l’UEMOA, «une institution régionale très importante» sur la marche de l’intégration et de la consolidation de la zone monétaire ouest-africaine, «devra certainement inspirer» les dirigeants de la région dans ce nouveau chantier.

«Ce Sommet va poursuivre, comme par le passé, les efforts demandés aux pays et à nos institutions pour davantage d’intégration et d’investissement dans le cadre du commerce intra-UEMOA et surtout des infrastructures communautaires», a souligné le président Sall.


L’autre enjeu de cette session, renvoyée à deux reprises en raison de la dernière présidentielle au Burkina Faso, est le contrôle de la présidence de la Commission de l’UEMOA. Le mandat de Cheikh Adibou Soumaré, l’ancien Premier ministre sénégalais, qui occupe ce poste depuis cinq ans, arrive à terme ce vendredi.

Le président Macky Sall a indiqué vouloir «défendre» le maintien de son compatriote à la tête de la présidence de la Commission. Seulement, «un pays comme le Niger veut présenter une candidature. Ce que le Sénégal ne semble pas vouloir entendre et cela suscite une bagarre en coulisses», renseigne un journaliste qui accompagne la délégation sénégalaise à Cotonou.

Durant ce Sommet, le président sénégalais va présenter son rapport sur «l’état du chantier paix et sécurité qui revêt un intérêt particulier dans un contexte marqué par la recrudescence du terrorisme dans le monde».

D’autres questions comme la revue annuelle des politiques de l’Union, la rationalisation des organes et l’évaluation de l’exécution des programmes communautaires sont également au menu.

Le 31/01/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

à lire aussi