Fermer

Démarrage effectif des travaux de l’autoroute «ila touba»

Publié le 07/02/2016 à 20h49 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
autoroute
© Copyright : DR

#Sénégal : Un an après la pose de la première pierre, les travaux de construction de l’autoroute ‘’Ila Touba’’ ont effectivement démarré. Cette infrastructure de 113 km, dont le coût est estimé à 800 millions de dollars, va relier Thiès à Touba, la deuxième ville du pays.

Les bulldozers sont entrés en action ! Un an après la pose de la première pierre par le président Macky Sall, en présence du khalife général des Mourides, les travaux de construction de l’autoroute ‘’Ila Touba’’ ont effectivement démarré.

Après la signature de  la convention de financement, le 8 juin 2015, avec la partie chinoise, l’ambassadeur de  Chine au Sénégal, Xia Huang, avait indiqué que «les travaux vont entrer dans leur phase très active». Mêmes si les premiers engins avaient été déployés sur le site fin septembre 2015 par l’entreprise chinoise China road and bridge corporation (CRBC), qui exécute les travaux, ceux-ci ont accusé un léger retard.

Ce retard est lié aux contraintes de paiement et de libération des impenses, qui est «en cours d’être réglé», explique Cheikh Sakho Guèye, l’assistant juridique chargé des impenses à l’unité de gestion du projet. «Les opérations d’identification, de recensement et d’évaluation des propriétés de personnes affectées ont été bouclées», explique-t-il dans les colonnes du quotidien national «Le Soleil» de ce vendredi 5 février.

En attendant de finaliser tout cela, les 700 engins de CRBC sont entrés en action sur l’un des tronçons où il n’y a plus de problèmes de libération d’impenses. «Nous allons débuter parallèlement les trois sections : Thiès-Khombole, Khombole-Bambey-Diourbel et Diourbel-Mbacké. Cela nous permettra d’aller très vite», indique Zhou Jian, directeur du projet.

Long de 113 km, le projet d’autoroute "Ila Touba" devant relier Thiès à Touba, la capitale du mouridisme, est l’un des plus importants projets du PSE (et du Sénégal depuis les indépendances) en termes de financement.

Le coût est en effet estimé à 800 millions de dollars (entre 416 et 420 milliards de francs CFA). Les travaux devront durer 45 mois (quatre ans). Le projet va générer 7.000 à 8.000 emplois, pour la durée des travaux, et 500 à 600 emplois permanents.

Le 07/02/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo