Fermer

Le marocain Riad motors va construire une unité de montage de camions au Sénégal

Publié le 09/02/2016 à 00h53 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
riad motors
© Copyright : DR

#Sénégal : Riad motors holding va investir 9 millions d’euros dans une unité de montage de camions au Sénégal. Celle-ci servira de tête de pont au constructeur marocain dans sa stratégie de conquête du marché ouest-africain. La société marocaine doit livrer 3.000 camions au Sénégal d'ici 2020.

Michel Riad Sahyoun, président du directoire de Riad Motors Holding, a profité de la cérémonie de remise des clés des premiers camions à la Coopérative nationale des entreprises de transports de marchandises du Sénégal (CNETM), samedi 6 février à Dakar, pour annoncer la construction d’une unité de montage de camions au Sénégal.

D’un coût de 9 millions d’euros, cette usine servira de tête de pont au constructeur marocain dans sa stratégie de conquête du marché sous-régional. «Ce sera exactement la même unité que nous avons montée au Maroc. C’est une unité de dernière génération qui a un impact environnemental zéro et qui est fait selon les dernières règlementations en vigueur au niveau international», précise le PDG de Riad Motors.

D’un coût de 9 millions d’euros, cette unité «performante» servira à Riad Motors de tête de pont pour conquérir le marché sous-régional.

Lors de cette cérémonie, le président sénégalais, Macky Sall, et le président du directoire de Riad Motors Holding, Michel Riad Sahyoun, ont procédé à la livraison symbolique de 73 unités des 800 camions de la phase-pilote du projet de renouvellement des gros porteurs.

Ces 73 premières unités ont été financées par la Banque nationale de développement économique (BNDE) à hauteur de 5,2 milliards de francs CFA. En homologation normale, ces camions sont autorisés à transporter jusqu’à 44 tonnes, mais ils peuvent arriver jusqu’à 84 tonnes en homologation hors gabarit.

Ce projet, né d’un partenariat public-privé entre Riad Motors, la CNETM et le ministère sénégalais des Infrastructures et des transports, s’inscrit dans la dynamique du partenariat maroco-africain, selon Michel Riad Sahyoun. Il consiste à la fourniture de 3.000 gros porteurs de marque Sinotruck, d’une valeur de 250 milliards de francs CFA, à la Coopérative nationale des entreprises de transports de marchandises du Sénégal (CNETM) d’ici 2020.

S’étalant sur cinq ans, le programme consiste en la construction de la chaîne de montage, de huit points de services après-vente (dont six seront implantés au Sénégal, les deux autres au Mali), le transfert de technologie et la formation des chauffeurs, des mécaniciens, des électriciens qui travailleront dans l’usine. «Notre volonté et notre dévouement pour la réussite de ce projet sont sans faille», a assuré le patron de Riad Motors.

Le but est d’assurer une assistance de qualité aux transporteurs sur tous les itinéraires routiers. Le souhait de Riad Motors, précise Sahyoun, c’est aussi de participer à la baisse des accidents de circulation par l’apport de véhicules comprenant tout le dispositif de qualité mis en œuvre par le ministère marocain des Transports et de l’équipement.

Se félicitant de la réussite de ce programme de renouvellement des gros porteurs, malgré les «barrières et les difficultés» ayant jalonné son chemin, le président Macky Sall, explique, pour sa part, qu’il s’agit du point de départ d’une «nouvelle politique» de développement des transports au Sénégal.

Le 09/02/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo