Fermer

Naissance du "Réseau entreprendre Dakar" pour accompagner les PME

Publié le 17/03/2016 à 15h05 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
Dédé Ba Guèye

Dédée Ba Guéye, présidente Réseau entreprendre Dakar.

© Copyright : DR

#Sénégal : Des chefs d’entreprises sénégalais ont lancé le "Réseau entreprendre Dakar". Il s’agit d’un nouveau mécanisme d’accompagnement gratuit des PME sénégalaises à travers un projet de formation et un financement sous forme de prêt d’amorçage.

«Pour créer des emplois, créons des employeurs», dit Rémi Mulliez, président du "Réseau entreprendre international". Des chefs d’entreprises sénégalais se sont appropriés cette devise en décidant de lancer le "Réseau Entreprendre Dakar".

Selon Dédé Bâ Guèye, sa présidente, ce nouveau mécanisme s’appuie sur un accompagnement gratuit des chefs d’entreprises qui s’engagent à restituer un peu de leurs expériences aux jeunes créateurs d’entreprise et à briser l’isolement de l’entrepreneur.

Il s’agit d’une association de chefs d’entreprises «expérimentés et bénévoles» qui s’engage à accompagner les jeunes créateurs d’entreprises. L’objectif est de faire en sorte que la mortalité des entreprises sénégalaises, qui est de 60% la première année, puisse se transformer en 85 % d’entreprises pérennes en cinq ans, précise Dédé Bâ Guéye.

Le réseau prévoit d’accompagner 15 à 20 entrepreneurs chaque année vers la réussite afin de stimuler l’emploi. Cet accompagnement consiste à les aider à élaborer un projet et le faire valider par des chefs d’entreprises expérimentés, de leur octroyer des prêts de 10 à 15 millions de FCFA sans intérêts et sans garantie, remboursables sur trois ans, après une période de grâce de 18 mois.

En cas de difficulté, les entrepreneurs sélectionnés pourront aussi s’appuyer sur le carnet d’adresses des membres du réseau.

Toutefois, «les entrepreneurs seront sélectionnés sur la base de la capacité de leurs entreprises à créer des emplois», souligne Mme Guèye. D’après elle, 60 chefs d’entreprises ont déjà signé le bulletin d’intérêt pour adhérer au réseau.

L’appel à projet sera lancé début septembre. La seule exigence pour être lauréat, c’est d’être une entreprise formelle pouvant créer 3 à 5 emplois à la constitution.

D’après l’étude de faisabilité commandité par le Réseau entreprendre Dakar, les PME représentent plus de 90% des entreprises privées au Sénégal réalisent environ 20% de la valeur ajoutée nationale, 25% du chiffre d’affaires, 20% du PIB et créent 30% des emplois.

L’étude a aussi permis de montrer qu’il y a, chaque année au Sénégal, plus de 200.000 nouveaux demandeurs d’emplois dont 30% ont le Bac +2, et qu’un Sénégalais sur deux n’a pas de revenu.

Le 17/03/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

à lire aussi