Fermer

Exit Sénégal Airlines, bonjour Air Sénégal SA

Publié le 18/04/2016 à 11h20 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
air sénégal
© Copyright : DR

#Sénégal : L’Etat du Sénégal annonce la création d’une nouvelle compagnie aérienne, Air Sénégal SA, dotée d’un capital initial de 40 milliards de FCFA. Reste à savoir si la nouvelle compagnie, qui bénéficie de l’accompagnement de Turkish Airlines, va échapper au sort de ses trois devancières.

Le ministre sénégalais du Tourisme et des transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck a annoncé la cessation des activités de Sénégal Airlines avec le retrait de la convention de concession des droits de trafic signée le 22 juillet 2009. En remplacement de la défunte compagnie, elle avait annoncé la création d’une nouvelle compagnie aérienne nationale dénommée Air Sénégal SA.

Cette dernière est dotée d’un capital initial de 40 milliards de FCFA (61 millions d’euros), a indiqué Mme Seck au cours d’un point de presse. Les autorités sénégalaises veulent inaugurer les vols commerciaux du nouvel aéroport international Blaise Diagne (AIBD), en fin de construction, avec un appareil de cette nouvelle compagnie courant 2017.

«L’objectif constant qui est poursuivi est de faire décoller le premier vol commercial de l’AIBD par un vol du pavillon national», a expliqué Maïmouna Ndoye Seck lors de son point de presse de vendredi.

Cette nouvelle compagnie, dont l’Etat du Sénégal est actionnaire majoritaire, à travers la Caisse des dépôts et consignations (CDC), va bénéficier d’un accompagnement de Turkish Airlines. La Turquie, qui a signé un accord de partenariat avec le Sénégal dans ce sens lors de la dernière visite du président Erdogan à Dakar, promet d’aider le Sénégal à monter une compagnie «sérieuse et solide» en apportant son savoir-faire.

Il est prévu, dans le cadre de ce partenariat stratégique, une augmentation du capital de Air Sénégal SA à 100 milliards de FCFA (152 millions d’euros). Selon la ministre du Tourisme et des transports aériens, la nouvelle société de transport aérien sera dotée de services d’assistance au sol et d’un centre de maintenance qui vont en faire «un modèle économique robuste».

C’est la quatrième compagnie aérienne créée par l’Etat du Sénégal depuis 1971. Les trois précédentes (Air Sénégal, Air Sénégal International et Sénégal Airlines) ont toutes connu la faillite. 

Reste à savoir si cette dernière (Air Sénégal SA), présentée comme la «compagnie de l’émergence» va échapper au sort de ses trois devancières !

Le 18/04/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo