Fermer

L’avenir des relations UE-ACP en question cette semaine à Dakar

Publié le 25/04/2016 à 12h13 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
ACP-UE
© Copyright : DR

#Sénégal : Dakar abrite deux importantes rencontres portant sur les pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) et l'avenir de leur relation avec l’UE. Occasion aussi de débattre de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’accord de Paris sur le climat.

La capitale sénégalaise abrite tout au long de cette semaine deux rencontres déterminantes dans l’avenir des relations entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). D’abord, le Conseil des ministres de l’Economie et des finances ACP (du 25 au 27 avril). Ensuite, le Conseil des ministres conjoint ACP-UE (du 28 au 29 avril).

En plus des ministres en charge des Finances, de l’Economie, des Affaires Etrangères, du Développement ou de Coopération, ces deux manifestations verront la participation de près de 700 personnes venant des pays appartenant à ces deux organisations, indique un communiqué du ministère sénégalais de l’Economie, des finances et du plan.

Le Conseil des ministres conjoint est l'instance suprême de décision du partenariat ACP-UE. Il  rassemble 28 États membres de l'Union européenne et 78 États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique dans un cadre juridiquement contraignant, qui trace les contours des échanges commerciaux, du  dialogue politique et de la coopération au développement entre les deux groupes de pays.

Ces deux rencontres vont permettre d’aborder deux questions cruciales pour l’avenir des pays ACP. Il s’agit de la mise en œuvre des ODD et de l’accord de Paris sur le changement climatique, que viennent de ratifier plusieurs dizaines de pays à New York, la semaine dernière.

Au nom du Groupe ACP, le coprésident du Comité des ambassadeurs ACP-UE, Roger-Julien Menga, ambassadeur de la République du Congo, a plaidé un réalignement des priorités de cette coopération autour des 17 ODD «pour [les] mettre efficacement en œuvre [d’ici] 2030»

Pour son homologue européen, Pieter de Gooijer, ambassadeur des Pays-Bas, l'Union européenne est "résolument déterminée" à continuer de jouer pleinement un rôle actif et constructif dans la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030, en coopération avec tous les partenaires et parties prenantes. «Il est très important de veiller à ce que le partenariat ACP-UE soit mis en conformité avec les Objectifs de développement durable», a t-il expliqué.

Par ailleurs, une place prépondérante sera également accordée à des questions telles que la migration, le financement du développement, le développement du secteur privé et la coopération commerciale,  y compris l'état d'avancement des négociations et de la mise en œuvre des Accords de partenariat économiques (APE), ainsi qu'au suivi de la 10e Conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) tenue à Nairobi, au Kenya.

Enfin, les ministres auront l'occasion de débattre de l'avenir des relations ACP-UE au-delà de 2020,  c'est-à-dire après l'expiration de l'Accord de partenariat actuel.

Dans le prolongement de cette rencontre de Dakar, se tiendra le 8e Sommet des chefs d'État et de gouvernement ACP prévu à Port-Morebsy, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, du 30 mai au 1er juin 2016.

Le 25/04/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo