Fermer

Alstom rafle le marché du matériel roulant du TER de Dakar

Publié le 26/04/2016 à 13h55 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
Train express rapid
© Copyright : DR

#Sénégal : L’un des 5 marchés – celui relatif à la fourniture du parc de matériel roulant – du projet de Train express régional (TER) devant relier Dakar au nouvel aéroport international Blaise Diagne (AIBD) a été attribué au français Alstom.

Le Train express régional (TER) devrait bientôt connaître un début d’exécution. En effet, d’après le magazine «Soleil Business» du quotidien «Le Soleil», l’un des 5 marchés de ce projet phare du Plan Sénégal émergent a été attribué au français Alstom.

D’après Abdou Ndéné Sall, le secrétaire d’Etat chargé du Réseau ferroviaire, un avis favorable de la Direction centrale des marchés publics (DCMP) recommande l’attribution provisoire du marché de fourniture du parc de matériel roulant à Alstom pour un montant de 149,66 milliards de FCFA (228,4 millions d’euros).

Sall révèle aussi que les offres des marchés M1, M2 et M3 (infrastructures, systèmes et ripage de la voie métrique) ont aussi été reçues et évaluées par la commission des marchés ad hoc du projet. Cependant, la réalisation des 14 gares et quais (marché 4) «nécessitera» des délais d’exécution plus importants que prévu. A cet effet, deux appels d’offres nationales et internationales ont été lancés le 2 avril, indique Abdou Ndéné Sall.

Le projet de TER comprend deux phases. La première phase concerne 36 km sur la ligne existante de Dakar à Diamniadio pour un coût de 451 milliards de FCFA (688,5 millions d’euros) et la deuxième phase porte sur 19 km de ligne nouvelle allant de Diamniadio à l’aéroport Blaise Diagne

Le financement se répartit comme suit : 100 milliards de FCFA de l’Etat du Sénégal, y compris la libération des emprises, 100 milliards de FCFA de la Banque africaine de développement sur la composante 2 du projet (systèmes), 181 milliards de FCFA de la Banque islamique de développement pour la composante 1 (infrastructures) et 70 milliards de FCFA de l’Agence française de développement pour la composante 4 (matériel roulant).

Le 26/04/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo