Fermer

Accord entre la Guinée et Rusal pour la relance de la raffinerie d’alumine Friguia

Publié le 29/04/2016 à 15h41 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara

#Economie
usine d'alumine de friguia
© Copyright : DR

#Sénégal : La Guinée a annoncé ce jeudi 28 avril avoir trouvé un accord avec la société Rusal pour la relance de la raffinerie d’alumine Friguia. En arrêt depuis 4 ans, cette unité dispose d’une capacité de production de 600.000 tonnes.

Selon le nouveau plan de relance signé par les deux parties, l’usine va démarrer au plus tard en avril 2018 avec une capacité de production estimée entre 550.000 et 600.000 tonnes. Une relance qui interviendra «après un audit détaillé de l'état des installations, et la réalisation effective des travaux de réhabilitation à partir de début 2017», exulte la Présidence guinéenne dans un communiqué.

Il est prévu, dans la seconde phase, une extension afin d’atteindre une production d’un million de tonnes d’alumine à partir de 2024. «Les études de faisabilité de l’extension seront engagées en 2019 », souligne-t-elle.

Située dans la ville de Fria, environ 160 km à l’est de Conakry, Friguia, première raffinerie d’alumine en Afrique, produisait 600.000 tonnes d’alumine.

Elle a été arrêtée avant 2012. L’exploitation russe avait alors profité d’une grève des employés qui visait l’amélioration des conditions de vie et de travail. Depuis cet arrêt, la ville qui dépendait essentiellement de l’activité minière est plongée dans une crise socio-économique.

Cet arrêt a mis le régime Condé dans une situation inconfortable. En dépit des multiples négociations initiées par le gouvernement, l’usine qui employait près de 1200 personnes n’a pu reprendre sa production jusque-là.

Il faut dire que la chute du cours des matières premières et la hausse des coûts de production n’étaient pas faites pour faire accélérer les pas de Rusal.

Cette fois, la présidence de la république espère avoir résolu la question surtout que l’accord de relance de l’usine a été signé à Moscou, en marge d’une rencontre de la Commission mixte de coopération Guinéo-russe.

Le 29/04/2016 Par notre correspondant à Conakry Ougna Elie Camara