Fermer

Le Sénégal lève 1,1 milliard de dollars à des conditions très favorables

Mise à jour le 17/05/2017 à 13h21 Publié le 17/05/2017 à 13h16 Par Kofi Gabriel

#Economie
Macky Salla et Amadou Ba

Macky Sall, président du Sénégal, et Amadou Ba, ministre de l'Economie, des finances et du plan.

© Copyright : DR

#Sénégal : La sortie du Sénégal sur le marché international des capitaux ce mardi 16 mai a été un succès. Le pays a pu lever 1,1 milliard de dollars pour des offres de souscription atteignant 9,3 milliards de dollars.

C’est une belle opération qu’a réussie le Sénégal pour sa dernière sortie sur le marché international des capitaux. L’émission d’obligations souveraines (eurobonds) portant sur un montant de 1,1 milliard de dollars, soit environ 660 milliards de Francs CFA, a été bien accueillie par les investisseurs internationaux.

Pour preuve, les obligations émises par le Sénégal ont été largement souscrites attestant les bonnes appréciations des investisseurs sur les perspectives macroéconomiques du pays. Ainsi, les offres de souscriptions des investisseurs ont-elles atteint 9,3 milliards de dollars, pour une demande de 1,1 milliard de dollars.


LIRE AUSSI : Vidéo. Grand format: Abdoul Aziz Tall dit tout sur les 3 ans du Plan Sénégal Emergent (PSE)


D’une maturité de 16 ans, le montant levé a bénéficié d’un pricing favorable de 6,25% alors que la valeur du titre était évaluée par le marché à 7,2%. Pour rappel, lors du premier eurobond du Sénégal en 2011, l’opération a été réalisée avec un taux de 8,75%.

Autre preuve de l’intérêt suscité par cette émission, 389 investisseurs étrangers ont présenté des offres et finalement 293 d’entre eux ont été retenus. Le nombre des personnes intéressées témoigne d'une grande confiance des investisseurs étrangers quant aux perspectives de croissance du Sénégal.
Rappelons que cette levée de fonds va servir au financement des projets d’infrastructures du Plan Sénégal émergent (PSE) initié par le président Macky Sall. Ce montant sera ainsi affecté aux projets d’investissements inscrits dans le budget 2017.


LIRE AUSSI : 3077 milliards de francs CFA mobilisés pour le PSE deux ans après son lancement


Ce succès s’explique par un environnement économique plus favorable avec des taux de croissance appréciables. Selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI), le Sénégal figure parmi les 5 pays africains qui enregistreront les plus forts taux de croissance en 2017 et 2018. Ainsi, après une croissance de 6,6% en 2016, le pays devrait enregistrer des taux de croissance de 6,8% en 2017 et 7,0% en 2018.

En outre, ce succès s’explique par le relèvement de la note souveraine du Sénégal par l’agence de notation Moody’s de B1 à Ba3 grâce à la dynamique économique, la hausse des investissements publics, une politique budgétaire prudente, etc. Cette amélioration de la note du pays est une appréciation positive de la capacité du Sénégal à faire face à ses engagements financiers vis-à-vis de ses créanciers.

Enfin, les découvertes récentes de pétrole et de gaz en quantité importante et dont les premières exploitations sont prévues à l’horizon 2021 sont autant de facteurs qui jouent en faveur du Sénégal. 
Le 17/05/2017 Par Kofi Gabriel