Fermer

Sénégal: la BAD apporte 192,8 millions d'euros au Train express régional

Mise à jour le 21/06/2017 à 21h28 Publié le 21/06/2017 à 21h23 Par Kofi Gabriel

#Economie
Train express rapid
© Copyright : DR

#Sénégal : La Banque africaine de développement (BAD) va accorder 192,8 millions de dollars au financement du Train express régional (TER). L’institution panafricaine estime que l’infrastructure va révolutionner le quotidien des Dakarois.

C’est un pas important qui a été franchi par le Sénégal avec l’obtention de ce prêt de 192,8 millions d’euros de la BAD, soit 120 milliards de francs CFA au profit du Train express régional.

D’une longueur de 36 km, cette nouvelle ligne ferroviaire va relier, dans un premier temps, la vile de Dakar à la nouvelle ville de Diamniadio.

Ce projet structurant du Plan Sénégal émergent (PSE) porte sur la pose des voies électrifiées, l’acquisition d’une quinzaine de rames modernes, la reconstruction de 11 gares et la rénovation des gares de Dakar et Rufisque.

Le TER va transporter quotidiennement 113.000 passagers à partir de 2019 et facilitera le quotidien des habitants de Dakar et de sa banlieue.


LIRE AUSSI : Vidéo. Sénégal: les travaux du projet Train express régional de Dakar démarrent en juillet 2017


Le transport est un véritable calvaire à Dakar, une agglomération qui concentre plus du quart de la population sénégalaise et qui contribue à plus de la moitié du PIB du pays.

Ainsi, selon Mohamed Ali Ismaël, économiste des transports au sein de la BAD, «le projet devrait libérer le potentiel de croissance de Dakar et de sa région, d’autant plus qu’il doit s’articuler avec les autres modes de transports existants ou à venir, comme le projet de lignes de Bus rapide transit (BRT), permettant de desservir efficacement la grande banlieue».


LIRE AUSSI : Sénégal-BID: 300 millions d’euros en faveur du Train express régional


Il faut souligner que le projet TER qui reliera Dakar à l’aéroport international Blaise Diagne, en passant par le pôle urbain de Diamniadio, va nécessiter un investissement global de 914 millions de dollars. Ce projet a aussi obtenu aussi des financements de la Banque islamique de développement (BID), de l’Agence française de développement (AFP), du Trésor français et du gouvernement du Sénégal.

En plus de l’infrastructure, une partie de l’enveloppe sera dédiée au financement de 15 centres sportifs, 10 foyers de femmes et 10 «cases des tout-petits» et à la construction de 7 marchés, dont un grand marché moderne au niveau du Camp Thiaroye.
Le 21/06/2017 Par Kofi Gabriel