Fermer

Sénégal. Acquisition de Tigo: Macky tranche en faveur de Yérim Sow

Mise à jour le 22/04/2018 à 10h17 Publié le 22/04/2018 à 08h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Yerim Sow

Yérim Sow du groupe Teyliom fait son "come back" dans la téléphonie.

© Copyright : DR

#Sénégal : Kabirou Mbodj peut tirer un trait sur ses ambitions d’acquérir Tigo. Macky Sall vient de signer un décret portant cession de Tigo Sénégal à Saga Africa Holdings Limited, un consortium entre les mains de Yérim Sow, Xavier Niel et Hassanein Hiridjee.

Le feuilleton judiciaire entre Milicom et Wari vient de prendre fin. En visite actuellement en France, le président Macky Sall a signé le décret 2018-750 qui permet la cession de Tigo à Yérim Sow et ses associés, Xavier Niel, Hassanein Hiridjee.

L’information est donnée par magazine Jeune Afrique en attendant sa publication dans le journal officiel du gouvernement.

Pour rappel, le 2 février 2017, la société Milicom avait signé un contrat de cession de sa filiale Sentel GSM avec Wari pour un montant global de 80 milliards de francs CFA (129 millions de dollars).


LIRE AUSSI: Sénégal-Téléphonie. Vente de Tigo: Wari sauvé par le veto de la présidence


Mais le retard enregistré dans le versement du reliquat du montant de la transaction à la date du 2 juin 2017 avait poussé Milicom à annuler la vente pour signer un autre contrat avec le milliardaire sénégalais Yérim Sow et ses associés.

Se sentant ainsi lésé par cette nouvelle transaction, Kabirou Mbodj, DG de Wari, avait demandé à l’Etat de le rétablir dans ses droits.

Mais le secrétariat du gouvernement avait rétorqué que cette transaction était «une affaire entre privés». Ainsi, «l’Etat du Sénégal ne fait qu’approuver la cession et examiner si le nouvel acquéreur respecte le terme de la convention».


LIRE AUSSI: Sénégal: La vente de Tigo à Wari annulée, un nouvel accord entre Milicom et Teyliom


Mais sollicité directement, le président Macky Sall avait demandé, en décembre 2017, aux deux parties à trouver un consensus avant que l’Etat du Sénégal ne soit obligé de prendre une décision.

Selon toujours Jeune Afrique,  le président Sénégalais actuellement en visite en France a été «convaincu par l’expérience du Trio Sow-Niel-Hiridjee» qui est constitué d’experts en télécoms et a donné son aval à cette transaction. 

Le 22/04/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé